Après des années de développement en interne, Waymo prépare l’introduction commerciale de son pilote autonome en proposant des tests au grand public

Après plus d’une dizaine d’année de recherche, développement, et test, Waymo, la division pilote autonome de Google, s’apprête à franchir une nouvelle étape

Libre service

En plein conflit contre Uber, Waymo annonce des essais grandeur nature, à l’image de ce qu’a pu faire son adversaire il y a quelques mois. En effet Waymo, va enfin lancer des tests grandeur nature auprès du public, américain seulement. Plus précisément, c’est dans la ville de Phoenix, en Arizona, qu’il sera possible d’utiliser des véhicules autonomes badgés Waymo au travers d’un programme nommée « Early Rider ».

Ce ne sont pas moins de 500 monospaces Chrysler Pacifica qui seront mis à disposition des intéressés, véhicule testé et approuvé lors des essais en interne par l’entreprise. Pour y avoir accès, il suffira de réserver sa voiture par le biais d’une application prévue à cet effet.

Analyser en conditions réelles pour adapter

Cette nouvelle étape est certainement la dernière avant une commercialisation industrielle. Mais avant cela, Waymo tient à analyser le comportement des gens au contact d’une voiture autonome. « Nous nous trouvons au stade où il est important de voir comment les vrais gens, en dehors de l’environnement Google, vont utiliser cette technologie », a déclaré John Krafcik, président de la firme, avant d’ajouter « Notre objectif est qu’ils l’utilisent pour tous leurs besoins en matière de transport ».

Pour ce faire, les voitures sont aptes à effectuer n’importe quel trajet, à n’importe quel moment, sur un périmètre défini d’une surface grande « comme deux fois San Francisco ». Waymo espère ainsi cerner précisément les besoins et attentes des consommateurs et peaufiner les derniers détails ergonomiques avant de pouvoir envisager une commercialisation.

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz