Lentement mais sûrement, Faraday Future prépare le terrain de la commercialisation de sa FF91 en la confrontant pour la première fois au regard du public.

Critiqué pour son manque de crédibilité économique et industrielle, Faraday Future lâche sa FF91 dans la nature et face au public.

Prendre la température

Si l’on connaît déjà tout (ou presque) du véhicule sur le plan technique, et de la marque d’un point de vue « historique », voir la FF91 rouler dans le monde réel est quelque chose de totalement inédit. C’est à travers une vidéo minutieusement nommée « Emergence » que Faraday Future expose sa première voiture aux regards du public. L’occasion idéale de faire un détour dans la nature et d’en profiter pour faire une vidéo trailer alléchante du future Tesla-killer.

faraday_future_ff91_street

Encore plus intelligente que prévu

Faraday Future communique également sur l’aspect intelligent de sa voiture, en annonçant un principe de Deep Learning pour que la FF91 s’adapte à son conducteur. Concrètement, cela signifie que plus le conducteur utilisera sa FF91, plus celle-ci affinera ses paramétrages pour convenir aux attentes spécifiques et caractère de chacun.

12 000 unités annuelle ?

Rappelons sur l’ambitieuse FF91, armée de technologies futuristes et d’une autonomie de 700 km (cycle NEDC), subit quelques déboires juridiques mettant sa commercialisation en doute. Néanmoins, les plans industriels revus à la baisse permettent de garder espoir en la commercialisation du véhicule. Et selon InsideEVs, le constructeur californien tablerait actuellement sur 12 unités produite au cours de l’année prochaine, bien en deçà des 60 000 escomptés par le (pharaonique) projet inital.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?