C’est à Munich que le groupe Kia a convié Presse-Citron à assister au reveal de sa toute nouvelle Ceed, troisième du nom.

Quand Kia dévoile sa nouvelle Ceed (sans apostrophe), le groupe choisit Munich pour promouvoir son côté “made in Europe”. En effet, il faut savoir que la petite dernière de chez Kia, dont nous avons assisté à la présentation de la troisième génération, est une voiture conçue, développée et mise au point à Francfort. Cette dernière sera par la suite produite dans l’usine de Zilina en Slovaquie. La seconde version, lancée en 2012, a été produite à 640 000 exemplaires, et le constructeur vise évidemment (beaucoup) plus haut avec cette troisième génération.

Une nouvelle Kia Ceed “made in Europe

Pour Kia, la Cee’d est l’un des piliers de la croissance de la marque depuis plus d’une décennie. Le lancement du premier modèle, en 2006, a constitué un tournant dans l’histoire de la marque. Pour ce reveal, Kia a décidé d’exhiber sa nouvelle Ceed avec deux carrosseries, à savoir un modèle bleu, qui sera le modèle mis en avant par la marque, et un modèle rouge, en hommage au concept.
Une nouvelle Kia Ceed qui revendique un nouveau look encore plus affirmé. Pour cela, le bolide adopte une posture plus basse, avec un porte-à-faux arrière plus long, sans oublier une calandre Tiger Nose élargie et une prise d’air abaissée. Un nouveau modèle qui intègre également, de série, des feux avant diurnes à LED multifacettes. De son côté, la ligne d’échappement souhaite relayer davantage de maturité et de force, avec des montants C élargis, et une nouvelle forme de demi-lune aérodynamique pour le vitrage supérieur. A l’arrière, on retrouve également de nouveaux feux diurnes à LED pour une meilleure visibilité, et un caractère plus marqué. Dès son lancement, la Kia Ceed sera proposée avec une palette de 12 coloris, et proposera une vaste gamme de jantes, avec divers dessins, et des tailles de 15, 16 et 17”.
A bord, difficile de nier le bond en avant au niveau de la qualité des matériaux, avec un toucher très doux ainsi que divers inserts métallisés. Un joli travail semble avoir été apporté également au niveau de l’insonorisation. La planche de bord est quant à elle séparée en deux zones : une zone supérieure avec le système infotainment avec écran tactile flottant (de 5 ou 7” selon la version choisie), et une zone inférieure sur laquelle on retrouve les commandes du chauffage, du système audio, le tout étant légèrement incliné vers le conducteur. A noter également la présence d’un système audio signé JBL, avec technologie Clari-Fi. Le constructeur promet une réelle optimisation au niveau du confort des suspensions et de la tenue de route, ce qui sera évidemment à vérifier lors d’un essai complet de la bête.
Côté moteurs, la nouvelle Kia Ceed pourra compter sur une version optimisée du bloc T-GDi de 1.0L de 120 ch, sans oublier un bloc T-GDi 1.4L de 140 ch. Un bloc MPi (à injection multipoints) de 1.4L et 100 ch sera également de la fête. Côté diesel, on pourra profiter des vocalises du bloc U3 CRDi de 1.6L, disponible en 115 et 136 ch. Côté boite de vitesses, on pourra compter sur une transmission manuelle à 6 rapports, et une transmission à double embrayage DCT à 7 rapports (avec sélecteur de mode de conduite) pour les nouveaux blocs T-GDi 1.4L et CRDi 1.6L.

Quand ? Combien ?

La production de cette nouvelle Kia Ceed 2018 sera lancée au mois de mai, avec un démarrage des ventes prévu de son côté pour le deuxième trimestre 2018. A noter que la petite berline du segment C ne dispose pas, à l’heure actuelle, du moindre tarif. Un prix qui pourrait d’ailleurs d’ailleurs être révélé bien après le Salon de Genève selon les informations que nous avons glanées sur place.