Nouveau venu dans la gamme, le Volvo XC40 se dévoile avec un design atypique et de sérieux atouts face aux BMW X1, Audi Q3 et Jaguar E-Pace !

Présentation officielle prévue pour aujourd’hui de longue date, Volvo lève le voile sur son troisième et plus petit SUV, le XC40 !

Entre originalité et air de famille

Sans surprise, le troisième SUV suédois est en tout point conforme au concept 40.1 dévoilé en mai 2016. On retrouve donc un design viril et carré, qui le distingue facilement de son grand frère XC60, dans un esprit bien plus dynamique. Sous certains angles, il ferait même penser à un Jeep Renegade. Dans tout les cas, le XC40 se veut original et branché, et se démarquera de ses concurrents, qui ne sont autre que les Audi Q3, Mercedes GLA, BMW X1, mais aussi le récent Jaguar E-Pace !

Néanmoins, les designers ont réussi à garder une cohérence esthétique avec le reste de la gamme : il ne fait aucun doute que le XC40 est une Volvo. Tour de force réussi notamment par une signature lumineuse stricte et cohérente sur toute la gamme. Ainsi, on retrouve le « marteau de Thor » pour les optiques avant, quand les feux arrières continuent d’adopter un positionnement vertical de chaque coté de la lunette.

Conduite semi-autonome et espaces de rangement repensés

Dans l’habitacle, agencement et ergonomie ne sont pas inconnus aux habitués de la marque. Et pour cause : la planche de bord est quasiment identique à celle du Volvo XC60 (elle-même fortement inspirée du XC90). On retrouve donc l’instrumentation numérique, le système d’infodivertissement Sensus avec grand écran format portrait, ou encore le volant de ce dernier. L’ambiance zen si plébiscitée à bord des dernières productions Volvo est donc au rendez-vous.

Principale modification (et innovation) tout de même : la conception des espaces de rangement. Selon Volvo, le XC40 « adopte une approche tout à fait nouvelle des solutions de rangement ». En effet, les haut-parleurs des portières se sont transformé en un subwoofer ventilé placé sur la planche de bord. Ce gain d’espace considérable permet aux contre-portes d’accueillir un ordinateur portable et une tablette, ou deux bouteilles d’eau. On notera aussi une corbeille amovible et un chargeur à induction dans la console centrale, ou encore un crochet pliable sur la boite à gant servant à suspendre un sac.

De ses grands frères, le XC40 hérite également de la copieuse panoplie d’assistants à la conduite le rendant semi-autonome (jusqu’à 130 km/h). Plus en détail, l’aide au maintien dans la file, la détection de traffic perpendiculaire avec freinage automatique, le freinage et manœuvre anti-collision autonome, ou la caméra panoramique à 360° sont dans la liste des équipements.

Un 3 cylindres inédit, et des versions hybrides et électriques prévues

Pour motorisations, il faudra compter sur des puissances s’étalant de 150 à 247 chevaux. Avec la plus faible puissance, on trouvera un 4 cylindres diesel D3 (en 4×4 ou 4×2, et BVM6 ou BVA Geartronic 8), ou un inédit 3 cylindres essence T3 (4×2, BVM6 ou Geartronic 8). Pour plus de puissance, Volvo propose les 4 cylindres diesel D4 de 190 ch (4×4 et Geartronic 8) et essence T4 de 197 ch (4×2 ou 4×4, Geartronic 8). Pour coiffer la gamme, le 4 cylindres essence T5 de 247 chevaux qui s’en chargera (4×4 et Geartronic 8).

Les deux mototrisations les plus puissantes font appel  de l’hybridation légère Drive-E, quand les versions hybride et électrique sont attendues pour plus tard. Le ticket d’entrée sera de 45.100€ temporairement (en D4 4×4 Geartronic 8), les deux motorisations les plus puissantes étant les seules disponibles pour le moment. Pour les autres, il faudra patienter jusqu’en avril 2018 avec un prix d’attaque à 30 850€.