Avec ses concepts 40.1 et 40.2, Volvo dégage le terrain pour son futur milieu de gamme. Les XC40, et potentiels V40 et S40 sont en approche !

Pour parler de l’avenir de son milieu de gamme 40, Volvo a choisi de présenter, hier, 2 concepts-cars. Nommés 40.1 et 40.2, ces concepts sont même presque des show-car en quelque sorte, puisque les modèles de série, notamment le XC40, promettent de grandement s’en inspirer.

Si vous trouvez le design de ces concepts globalement très différent des Volvo Series 90, tout en y retrouvant une sorte d’ADN, c’est absolument normal : c’est l’objectif recherché par Volvo. La marque suédoise compte se démarquer des autres constructeurs Premiums en proposant une ligne directrice esthétique différente pour chaque gamme, tout en gardant une ADN commune à tous les modèles. Autrement dit, Volvo ne veut pas suivre le modèle germanique de trop claquer ses modèles les uns sur les autres, et opte pour stratégie par les constructeurs premium asiatiques.

De manière globale, le design de ces concepts est très géométrique et anguleux, et fait peut faire penser à des Origami. En revanche, les volumes et proportions restent assez classique. Autrement dit, la différence esthétique se fait plus sur les détails que sur des volumes osés.

40.1

Le 40.1 prend la forme d’un SUV compact, et Volvo ne s’en cache pas, derrière ses traits se cache le futur XC40. Malgré les formes très anguleuses, on reconnaît clairement la signature lumineuse des Volvo Serie 90 à l’avant de la voiture, quand l’arrière fait plus penser à un XC60 ou une V40 modernisée.

La ligne globale de la voiture, très géométrique et épurée, est très moderne. Et de l’aveu même du constructeur, le modèle de série aura bien cette allure, à quelques détails près. Remplacez les caméras par des rétroviseurs, greffez-lui une grille de calandre et des poignées plus classiques, et vous avez devant vous, à peu de choses près, le futur XC40.

40.2

Ici, le modèle de série qui se cache derrière ce concept est un peu plus flou. Se présentant sous la forme d’une compacte triccorps, la 40.2 entre ne colle pas à la gamme Series 40 actuelle, ne proposant qu’une compacte au look original, la V40. Il est donc difficile de savoir ce que Volvo nous reserve à l’avenir. Un coupé 4 portes ? Une nouvelle compacte ? Peut-être les deux ? Tout est possible et imaginable, surtout que le concept 40.2, bien qu’ayant globalement l’allure d’une berline, se montre légèrement surélevé et à la descente de toit relativement prononcée, faisant penser à un coupé.

Le constructeur premium Volvo Cars a dévoilé deux concept cars 40.1 & 40.2

Niveau design, on retrouve clairement la parenté avec le concept 40.1. Là aussi, les volumes sont épurés, les formes anguleuses, et le tout donne un aspect résolument moderne, solide, et élégant. Les traits de ce concept sont certainement un peu plus éloignés d’un modèle de série, il faudra donc être un peu plus patient pour voir ce qui se cache derrière la 40.2

Technique et Technologie

Outre l’aspect esthétique, Volvo a aussi présenté l’aspect technique de son futur cœur de gamme. Une nouvelle plateforme, de nouvelles motorisations, et une option électrique à prévoir. Tout d’abord, la nouvelle plateforme CMA, pour Compact Modular Architecture. Volvo passe donc aussi à l’architecture modulaire permettant une grande polyvalence d’agencement. En effet, cette plateforme modulaire pourra accueillir différent types de motorisations, du moteur thermique classique au tout électrique, en passant par de l’hybride rechargeable, mais également de transmission (traction et intégrale).

Cela nous mène donc au second sujet : le motorisations. Un nouveau moteur 3 cylindres essence, pouvant porter sa puissance à 180 ch, fera donc partie de l’offre du constructeur pour sa gamme Series 40. Un petit frère du T8 (pour Twin Engine, hybride rechargeable) sera également de la partie : le T5. Couplé à un moteur électrique de 75 ch, le 3 cylindre présenté précédemment pourra alors atteindre une puissance d’environ 250 ch. Volvo parle d’une autonomie d’environ 50 km en tout électrique, permettant un usage quotidien pour des déplacements réguliers.

Et enfin, Volvo se lacera également dans le tout électrique ! Cette plateforme permettra d’accueillir, comme c’est la norme actuellement, un ensemble de batterie sous le plancher et promet une autonomie de 350 km maximum.

Que de bonnes surprises pour cet évènement préparant le terrain au futur milieu de gamme Volvo, dont l’ambition est de devenir une vraie marque premium (et ainsi quitter le segment « d’access premium », à mi-chemin entre généraliste et premium). La marque espère également passer de 500 000 à 800 000 véhicules vendus par ans à l’horizon 2020, en s’appuyant très fortement sur les modèles de volume de masse à venir.

 

Et si vous mettiez votre grain de sel ?