Chez Volkswagen, les voitures interconnectées capable d’échanger des données au profit du confort et de la sécurité dès 2019.

La connectivité est un point clé de la sécurité à bord des voitures autonomes. Chez Volkswagen, les premiers véhicules interconnectés débarqueront en même temps que les premières voitures électriques et autonomes, soit en 2019.

L’année de la transformation

Chez Volkswagen, 2019 semble être l’année du grand changement. Entre l’arrivée des premiers modèles de la gamme électrique et autonome, il faudra aussi ajouter les premiers véhicules interconnectés. Et ce seront les mêmes. En effet, une partie de la gamme sera équipée de série d’un module pWLAN permettant aux véhicules une communication directe « car-to-car », mais aussi « car-to-X », soit avec l’environnement et les infrastructures proches.

pWLAN_volkswagen_connected_cars

Un système universel

Volkswagen explique que le système permettra dans un premier temps d’alerter les autres conducteurs de dangers et risques immédiats, tels que des ralentissements du traffic, un piéton qui traverse ou la présence de verglas. La technologie utilisée permet un échange de données direct (en quelques millisecondes) et fonctionne sur un rayon approximatif de 500 mètres. Il est également important de préciser que cette technologie est un standard de communication non propriétaire, ce qui signifie que les informations seront compatibles avec les véhicules de tous les constructeurs. L’échange de ces données a bien évidemment pour but d’accroitre la sécurité au volant, mais également de diminuer les embouteillages et de donner des renseignements sur l’environnement proche au conducteur.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?