Pièce maitresse de la (vraie) conduite autonome, le capteur LiDAR connait une pénurie, avant d’entrer dès l’année prochaine dans une production massive !

Le désormais populaire LiDAR, module de radar spécifique permettant la conduite autonome avancée, connaît une pénurie avant même d’être installé sur les première voitures de série.

6 mois d’attente

Velodyne, marque fabriquant actuellement la majeure partie des LiDAR, vient de communiquer un délai d’attente de 6 mois  entre commande et livraison. La raison évoquée est simple : la forte demande du LiDAR de la part des constructeurs automobiles et autres acteurs industriels lancés dans la course à la conduite autonome. Pour indication, Velodyne a triplé les livraisons de LiDAR par rapport au même trimestre l’année précédente. Cette année, ce ne sont pas moins de 10 000 capteurs qui devraient être produit !

Augmenter (sérieusement) la cadence

Pour faire face à cette demande croissante, Velodyne envisage de modifier le processus industriel de fabrication de son LiDAR. En effet, la complexité technique de ce dernier (composé d’une multitude de lasers et capteurs de très haute précision) freine le rythme de production. De plus, le coût de fabrication actuel est de l’ordre de 5000 dollars, soit une somme très élevée pour pouvoir être implanté en masse dans des voitures de série.

Velodyne prévoit alors la construction d’une nouvelle usine, et le développement d’une nouvelle technologie de fabrication permettant de répondre rapidement à la demande. L’objectif fixé est de livrer 1 million de systèmes LiDAR fin 2018, et de diviser son coût de fabrication par cent, soit 50 dollars l’unité.

Un tel engouement est signe d’une arrivée massive de LiDARs dans les véhicules commercialisés dans les mois et (courtes) années à venir, et les objectifs chiffrés sont également synonyme d’une décmocratisation rapide du système.

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz