Les constructeurs Audi et Volvo ont décidé de miser sur Google et son système d’exploitation Android.

C’est un joli coup que vient de réaliser le géant américain Google. Alors que la conférence Google I/O débute aujourd’hui, la firme de Mountain View a annoncé que les constructeurs Audi et Volvo avait décidé d’intégrer le système d’exploitation du géant américain dans leurs futurs véhicules.

Volvo et Audi misent sur Android

Depuis trois ans, Google tente de s’inviter dans nos voitures avec Android Auto mais il s’agit jusqu’ici d’un système qui passe par un smartphone Android.

En effet, si Google revendique plus de 300 véhicules compatibles Android Auto, l’utilisation d’un smartphone Android reste une nécessité.

La firme américaine veut désormais aller plus loin et intégrer directement son système dans les voitures, sans être dépendant du smartphone.

Audi Q8 Sport concept

Sa version évoluée d’Android Auto a en tout cas séduit des poids lourds de l’automobile. Le constructeur allemand Audi et le suédois Volvo ont en effet décidé d’intégrer le système de Google dans leurs futurs véhicules.

Une intégration poussée qui permettra par exemple de contrôler la climatisation de sa voiture, le toit ouvrant et les fenêtres et de profiter des services de Google pour trouver un restaurant via Google Maps. Google met aussi en avant la possibilité d’écouter de la musique via Spotify ou d’utiliser son assistant.

Audi garde la main, Volvo voit plus loin

Un système autonome qui sera présenté durant la conférence Google I/O mais il faut s’attendre à quelques différences selon le constructeur.

La marque allemande Audi, présente à la Google I/O avec son Q8 sport concept, a décidé de garder un certain contrôle sur les services embarqués. Les nouvelles fonctions permettant d’écouter la musique via Spotify ou Google Play Music ainsi que la présence de Google Assistant sont mises en avant mais le constructeur va continuer à utiliser les cartes et la base de donnée de HERE pour son système de navigation.

Une décision logique puisque Audi fait parti du consortium de constructeurs automobiles allemands (avec Daimler et BMW) qui a racheté HERE en 2015. Audi précise toutefois qu’il sera possible de choisir de naviguer avec Google Maps. Une bonne nouvelle pour les adeptes des services Google et pour les conducteurs qui auront le choix.

Volvo XC60

De son côté, le suédois Volvo fait pleinement confiance à Google. « Nous réalisons une étape stratégique importante avec ce partenariat avec Google. La plateforme et les services de Google vont contribuer à améliorer l’expérience utilisateur en donnant plus de possibilités de personnalisation, tandis qu’Android offrira une flexibilité accrue dans une perspective de développement » a déclaré Henrik Green, vice-président en recherche et développement chez Volvo.

(Source : Google)

Et si vous mettiez votre grain de sel ?