Incroyable mais vrai : les voitures autonomes de Ford sont si fiables, que les ingénieurs à bord, tenu de surveiller le système, s’endorment au volant.

Ford continue de développer sa technologie de pilotage autonome avec grand investissement. Mais les ingénieurs ne parviennent plus à rester éveillés.

Voiture soporifique

Histoire très comique relatée en outre-Atlantique. Les ingénieurs responsables du développement des voitures autonomes Ford s’endorment derrière le volant. Théoriquement à bord pour analyser le comportement de la voiture et en reprendre le contrôle en cas de problème, les ingénieurs ne parviennent pas à rester éveillés… À croire que la technologie devient si éprouvée qu’elle ne commet plus d’erreurs.

sensor-fusion

Pas de solution…

Le constructeur américain aurait tout tenté pour que cela cesse : alarme sonore, siège ou volant vibrant, voir même un second ingénieur sur la place passager pour surveiller son collègue… A priori, aucune solution ne fonctionne comme espéré. L’absence d’interaction avec la voiture semble avoir indéfiniment raison de l’éveil de son (ou ses) occupant(s).

…suppression du problème

Impuissant face à ce phénomène insolite, Ford pense à une solution radicale : retirer volant et pédales de sa voiture autonome prévue pour 2021, laquelle sera conçue pour être d’autonomie niveau 5 (soit le niveau maximal). De ce fait, le constructeur s’interroge sur la pertinence de commercialiser des systèmes de niveaux 3 et 4 sur les véhicules des années à venir. Compte tenu de l’autonomie partielle des niveaux 3 et 4 qui pour rappel, peuvent demander au conducteur de reprendre le contrôle à tout moment, le risque d’accidents est non négligeable.

Source : Bloomberg

Et si vous mettiez votre grain de sel ?