Dans son élan de multiples variantes de sa future gamme électrique, Volkswagen dévoile un SUV Coupé, répondant à l’appellation I.D. Crozz Concept. Un concept appliqué à plusieurs carrosseries Esthétiquement parlant, le lien de filiation avec le concept I.D. est frappant. On retrouve la face avant adoptant la même identité visuelle aux projecteurs à l’apparence d’yeux, et la

Dans son élan de multiples variantes de sa future gamme électrique, Volkswagen dévoile un SUV Coupé, répondant à l’appellation I.D. Crozz Concept.

Un concept appliqué à plusieurs carrosseries

Esthétiquement parlant, le lien de filiation avec le concept I.D. est frappant. On retrouve la face avant adoptant la même identité visuelle aux projecteurs à l’apparence d’yeux, et la calandre fermée, typique des véhicules électriques. Calandre que l’on pourrait qualifier de « non-calandre », qui prenant la forme d’un simple bandeau lumineux, s’avère être très conceptuelle.

Pour les proportions du véhicule, on se retrouve face à un SUV Coupé adoptant une ligne de toit très plongeante sur la partie arrière. L’allure globale est particulièrement dynamique, même sportive, mêlé à une impression de robustesse, notamment due par la présence de pneus prolongeant le motif des jantes, donnant l’impression de roues gigantesques.

Zenitude à bord

L’habitacle, bien que similaire à celui (très conceptuel lui aussi) de l’I.D., s’approche d’un intérieur de véhicule de série. La planche de bord garde sa conception très minimaliste et épurée, se résumant à la simple présence de 2 écrans (l’un pour l’instrumentation, l’autre tactile pour l’ensemble des fonctionnalités) et d’un volant rétractable. L’affichage tête haute complète cette panoplie, en faisant appel à de la réalité augmentée, là aussi comme sur l’I.D.

Pour le bien-être du conducteur et des passagers, des ambiances intérieurs accompagnent les styles de conduite. Volkswagen met l’accent sur ce dernier point pour son I.D. Crozz, en tournant toute la conception intérieure du véhicule vers la « zenitude ». La ventilation par exemple, s’équipe d’un filtre à air antipollution pour purifier l’air dans l’habitacle, et donner l’impression aux passagers de se trouver en plein air. Toujours dans cette optique d’ambiance relaxante, le toit en verre panoramique accueille des rappels lumineux d’ambiance, avec des animations que l’on pourrait qualifier de « sensuelles », rappelant la flamme d’une bougie.

500 km d’autonomie, la nouvelle norme

Deux moteurs électriques entrainent l’engin, un sur chaque essieu, faisant de cet I.D. Crozz Concept un véritable 4×4. D’une puissance de 102 chevaux à l’avant et 204 chevaux pour l’arrière, la puissance cumulée (en mode boost) atteint donc 306 chevaux. L’exercice du 0 à 100 km/h est ainsi effectué en 6 secondes. Coté autonomie, la batterie de 83 kWh promet une autonomie de 500 km cycle NEDC (supérieur à la réalité). Bon point, la batterie pourra être rechargée à 80% de sa capacité en moins de 30 minutes.

Proche d’une réalité commerciale

Comme on peut s’en douter, l’I.D. Crozz Concept repose sur la nouvelle plateforme modulaire MEB du groupe VAG, spécifiquement conçue pour l’électromobilité. Bénéfice de cette plateforme, là encore comme pour l’I.D., le rapport dimensions extérieurs / espace intérieur est très intéressant. En effet, pour 4,62 m de longueur, l’empattement affiche 2,77 m. Ces dimensions le place à mi-chemin entre SUV compact et SUV familial, jouant ainsi simultanément sur 2 tableaux.

La variante de série de ce qui pourrait être le modèle le plus vendu de la future gamme électrique ce Volkswagen est attendu pour 2020. La majorité des éléments du concept devraient être reconduit pour la série, du concept intérieur minimaliste au pilote autonome I.D. Pilot faisant confiance à une panoplie de 4 LiDAR.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?