Sous l’emblème Polestar, l’anti BMW M4 de Volvo débarque avec une impressionnante motorisation hybride forte de 600 chevaux et 1000 Nm de couple !

Un élégant coupé, c’est certainement ce qui manquait le plus au sein de la gamme Volvo. Manque bientôt comblé, puisque la C90 s’apprête à débarquer… Sous le nom de Polestar 1.

Une identité floue, et risquée

Bien que solide et pourvue de nombreuses qualités, la gamme Volvo manque de modèles et motorisations à vocation sportives pour rivaliser face au premium allemand. Pari osé mais risqué, l’ex-division sportive du constructeur suédois, Polestar, devient une marque à part entière au sein du groupe Geely. Décision stratégique opérée par la maison mère chinoise, celle-i a pour objectif de devenir la marque sportive et électrique au sein du groupe. Et c’est aujourd’hui que le premier modèle de la marque pointe le bout de son capot, sous le patronyme Polestar 1.

Hormis le badge absent sur la calandre, tout de cette voiture laisse penser qu’il s’agit d’une Volvo. Pour être plus précis, il faut y voir le modèle de série de la Volvo Coupé Concept de 2013, soit un grand coupé luxueux dérivé du haut de gamme suédois.  De fait, on retrouve les codes stylistiques des S/V/XC90, notamment la signature lumineuse en marteau de Thor ainsi que la forme de la calandre, les lignes de caisse et nervures du capot, ou encore les caractéristiques optiques arrières proéminentes en « C ». Même à l’intérieur, la planche de bord est calquée sur la grande berline, à l’exception des choix de couleurs et de matériaux.

De l’hybride rechargeable au tout électrique en 4 ans

Pour la partie technique, Polestar est au point. La 1 embarque une motorisation hybride rechargeable forte de 600 ch et 1000 Nm de couple. La partie thermique est assuré par le même 2.0 Tubro essence que la motorisation T8 Twin Engine de Volvo. Pour la partie électrique en revanche, l’essieu arrière ne bénéficie non plus d’un, mais de deux moteurs électriques. La voiture revendique donc une transmission intégrale en usage hybride, mais une propulsion dans un usage purement électrique.

L’autonomie tout électrique est annoncée à 150 km, bien au delà de la norme de ce genre de motorisations, habituellement aux alentours de 50 km. Bien qu’aucune donnée sur les performances n’ait été communiquée, il y a fort à parier qu’elles seront à la hauteur, notamment avec une masse promise comme contenue due à un usage massif de fibre carbone.

A terme, Polestar doit devenir l’anti Tesla du groupe Geely. Ainsi, la Polestar 1 sera rapidement rejointe par d’autres modèles tout électrique. Tout d’abord la Polestar 2 viendra rivaliser avec la Tesla Model 3 dès 2019. Puis quelques mois plus tard viendra le tour de Polestar 3, un SUV. C’est un total de 5 modèles électriques Volvo/Polestar qui sont prévus d’ici 2021.