Reprenant presque trait pour trait les lignes du concept LF-LC, la LC 500 ne passera pas inaperçue sur le segment des grands coupé premium.

3 ans après la présentation du concept LF-LC sur le même stand, Lexus présente cette année sa livrée de série, la LC 500. Et finalement, la longue attente aura été récompensée, puisque l’exubérance du concept aura été presque entièrement conservée.

2016_NAIAS_Lexus_Exhibit_9FB27CAE7E13D04539FFA3073568A33F54F3941D_opt

Un concept sur nos routes

La chose la plus frappante est effectivement son design extérieur. Des formes très anguleuses, des proportions osées, le tout pour un rendu très futuriste. Cette extravagance dans le design commence à devenir une habitude dans la gamme. Avec 4,76m de long, la LC 500 est à peine plus grande qu’une Classe E coupé, sa rivale directe dont elle ne peinera pas de s’en démarquer. Le risque pris par Lexus, sur ce modèle plus encore que sur le reste de la gamme, est énorme. Visant le pari de chatouiller les constructeurs premium (allemand, principalement), ce design dévergondé ne plaira pas à tout le monde.

2016_NAIAS_Lexus_LC_500_015_127C1367B252C467C788C5F8FF57239B22C93829_opt

De la puissance !

Elle ne s’appelle pas LC « 500 » par hasard. Avec un V8 atmosphérique de 5 litres de cylindrées sous le capot, Lexus ose proposer une espèce en voie de disparition, chose dont on ne se plaindra pas. On notera d’ailleurs que cette motorisation plaira particulièrement au marché américain. Avec 473 chevaux sous le pied, les sensations ne seront clairement pas en reste.

2016_NAIAS_Lexus_LC_500_016_1136A2CAF056D92E35A543E560D0C8C0C55CAFCB_opt

Une inédite boite automatique à 10 rapports fait également son entrée le tout propulsant la voiture à 100 km/h départ arrêté en 4,5 secondes.. Lexus annonce avoir également énormément travaillé sur le comportement routier de son luxueux coupé, avec une répartition des masses presque parfaite (52% à l’avant, 48% à l’arrière). D’ailleurs, dans cette optique de travail sur la masse de la voiture, Lexus proposera en option de remplacer le toit panoramique par un pavillon en carbone.

Intérieur luxueux.

12607004_10153173984582610_1594266308_n_optL’intérieur se veut quant à lui particulièrement luxueux, tout en restant original. La planche de bord aborde des formes assez inhabituelles, presque avec une note rétro. Le cuir couleur caramel façon Porsche est quant à lui du plus bel effet. La finition à l’air d’être au rendez-vous pour le niveau de gamme visée par Lexus, tout comme l’équipement technologique. Elle profitera d’une nouvelle génération de système d’infotainment, Lexus Multimedia 2017, ainsi que le Lexus Safety System+ qui regroupe plusieurs technologies de sécurité active. La sonorisation sera assurée, selon les version, par un système Mark Levinson, ou par un système audio de prestige de Pioneer, optionnel.

LEX-LC5-CY16-0012__mid

 

Un commentaire

  1. Pingback: [Genève 2016] Premium : 2016, l'année Infiniti ?

Et si vous mettiez votre grain de sel ?