Presse-Citron est allé essayer la toute nouvelle BMW X2 du côté de Lisbonne, l’occasion de découvrir ce petit SUV (ou SAC) résolument dynamique.

Après une année 2017 absolument record en terme de ventes, BMW entame 2018 avec la lancement commercial très attendu de son nouveau X2. Un petit SUV, ou plutôt un « SAC » selon les termes de BMW, pour Sport Activity Coupé. Un modèle qui se veut le descendant du X1, en augmentant toutefois d’un bon cran le niveau de sportivité et de style. Un BMW X1 qui a comptabilisé pas moins de 286 000 ventes en 2017 dans le monde (+30%), dont 12 000 en France, soit une hausse de l’ordre de 22%. Autant dire que BMW nourrit de très grandes ambitions avec son tout nouveau X2.

D’un strict point de vue visuel, la nouvelle BMW X2 en impose dès le premier regard, avec sa silhouette très sportive, son côté « coupé », et un gabarit plus compact que le X1 (de 8 cm). Un X2 qui se veut un mélange habile entre SUV et coupé, avec une position de conduite elle aussi plus basse que celle proposée à bord du X1, toujours dans le but de gagner en dynamisme, en sportivité, sans forcément sacrifier le confort de conduite. A l’arrière, BMW a également modifié la position de la plaque d’immatriculation, ramenée en bas du véhicule ici (contrairement au X1), pour asseoir encore un peu plus le côté dynamique de ce X2.

Un look ravageur pour ce nouveau X2

Côté look toujours, si la BMW X2 affiche une silhouette moderne, avec quelques nouveaux éléments stylistiques destinés à se démocratiser sur les futurs modèles signés BMW, elle joue également la carte de la nostalgie. En effet, difficile de passer à côté des logos BMW apposés sur les montants de custode, rappelant une certaine BMW 3.0 CSL. Idem en ce qui concerne la face avant, avec la calandre inversée, hommage cette fois au roadster BMW 507. Bref, qu’elle soit habillée de Sunset Orange, de Galvanic Gold, de Mineral Grau ou de Misano Blue (comme notre modèle d’essai BMW X2 xDrive20 190 ch), la BMW X2 est une incontestable réussite visuelle.

A noter toutefois que le modèle mis à notre disposition par BMW était doté du pack M Sport X, qui inclut l’intégralité des options propres au pack M Sport (soit 8 150 euros d’équipements tout de même), auquel s’ajoute une finition spéciale baroudeur, avec des éléments de carrosserie en gris mat (pare-chocs, bas de caisse, passages de roues…). Un modèle d’essai dont la facture démarre à 51 750 euros tout de même, sans compter les nombreux packs d’option…

A bord : confort, sportivité, high-tech… et beaucoup (beaucoup) d’options

Après la première impression visuelle, il est grand temps de grimper à bord de cette BMW X2. Là encore, on retrouve tout le savoir-faire de BMW en terme de confort et de matériaux premium, avec ce volant M Sport toujours aussi agréable à manipuler, des inserts en alu Hexagon, des seuils de portes travaillés, les sièges sport, le nouveau compteur digital/analogique… Au volant, on apprécie également la position de conduite, moins haute que sur un SUV, donnant cette (agréable) impression d’être à bord d’une berline, à défaut de dominer la route.

Le « tout tactile », BMW ne souhaite pas en entendre parler. En effet, pour le constructeur allemand, il n’est pas question de disposer d’une « énorme tablette tactile permettant de contrôler l’intégralité de sa voiture« . Toute ressemblance avec une marque américaine de véhicules électriques ne semble pas tout à fait fortuite… Ainsi, chez BMW, à bord du nouveau X2, on a décidé d’opter pour un système incluant à la fois un écran tactile ConnectedDrive, un système de commandes vocales accessible directement via un bouton sur le volant, sans oublier le Controller iDrive. De cette manière, selon BMW, il est possible de piloter les principales fonctions de son véhicule, sans jamais avoir à (trop) quitter la route des yeux. Warum nicht !

Évidemment, notre modèle était également équipé d’une ribambelle d’options permettant de faciliter la conduite au quotidien. Outre les indispensables radars de stationnement avant et arrière, on retrouvait également la caméra de recul, toujours aussi appréciable, mais également le limiteur/régulateur de vitesse avec maintien de la vitesse en descente. A cela s’ajoute le HUD (affichage tête haute) qui vient afficher les principales indications (vitesse, données de navigation…) directement sur le pare-brise. On retrouve également un système de lecture des panneaux, permettant à la voiture d’afficher les interdictions/limitations de vitesse en temps réel, sans oublier la détection de piétons (avec freinage automatique), les feux de routes anti-éblouissement, l’avertisseur de franchissement de ligne (qui envoie une vibration dans le volant)…

Les amateurs de high-tech apprécieront également la possibilité de recharger son smartphone sans fil (via induction), mais aussi la compatibilité Apple CarPlay, sans compter la présence de l’écran 8,8″ (en 1280 x 480 pixels) permettant de profiter d’une interface tactile, des commandes vocales et de iDrive donc. Les services Connected Drive sont également de la partie, comme l’appel d’urgence intelligent, l’info trafic en temps réel ou encore le service de conciergerie BMW. Bref, une BMW X2 ultra-connectée… à condition là encore d’y mettre le prix.

En effet, outre les finitions (Première, Lounge, M Sport…), BMW propose également divers Packs pour personnaliser son X2 fraichement commandé. On peut ainsi opter pour le Pack Connected Drive (2 850 euros) qui propose l’alarme, le HUD, la conciergerie, la navigation multimédia professionnal… ou encore le Pack Innovation qui ajoute le rétroviseur intérieur électrochrome et le Pack Safety (pour 3 350 euros). Un Pack Evasion (1 550 euros) est aussi de la partie, pour profiter notamment d’un toit ouvrant panoramique, sans compter un Pack Confort (1 350 euros) ajoutant les sièges chauffants à mémoire de conducteur. Un Pack Simply City (caméra de recul, radars de stationnement..) est aussi de la partie contre 1 250 euros, sans oublier un Pack Audio (990 euros), permettant de profiter d’un système Hi-Fi Harman Kardon et de Apple CarPlay. Autant dire que ceux qui souhaitent se faire plaisir risquent de voir la facture exploser… Pour BMW, cette offre pléthorique d’options et de packs est un choix pleinement assumé, qui correspond à l’attente des clients vis à vis de cette gamme de véhicules.

Et sur la route alors ?

Notre road trip portugais à bord de la nouvelle BMW X2 nous a permis de couvrir quelques centaines de kilomètres. L’occasion d’apprécier tout le dynamisme de ce nouveau modèle, très agile sur les routes escarpés de la campagne lusitanienne, mais aussi de profiter de tout le confort à bord pour ce qui est des longs trajets sur autoroutes. Notre modèle BMW X2 xDrive20d était doté de la boite automatique à 8 rapports, toujours aussi phénoménale en terme de réactivité, que l’on règle l’auto sur le mode Eco ou sur le mode Sport.

Avec son orientation plus sportive, la nouvelle BMW X2 est également un chouia moins confortable qu’un SUV traditionnel. En effet, outre la position de conduite plus basse (tout comme le centre de gravité), BMW a fait le choix de proposer un léger carrossage négatif ici, ainsi qu’un tarage des suspensions plus ferme. Notre modèle était également doté de la suspension DirectDrive, proposée de série sur les finitions M Sport / M Sport X.

Autant dire que si la bête s’avère agile et précise, elle fera également ressentir joyeusement les éventuelles aspérités de la route. Rien d’alarmant, l’ensemble n’est aucunement désagréable, mais cela reflète simplement une volonté affirmée de proposer une conduite plus dynamique ici.

Après plusieurs heures passées au volant, on ne peut qu’apprécier l’expérience de conduite proposée par la nouvelle BMW X2. En mode Eco, le moteur 190 ch de notre modèle est plutôt discret, bien aidé par l’excellente transmission auto à 8 rapports made in BMW. En basculant en mode Sport, on bénéficie d’un net gain de sensations, avec une direction raffermie et des accélérations plus franches. A terme, il est évident que la consommation finira par en prendre un coup, mais durant notre périple, le compteur indiquait une consommation moyenne de 7,9L seulement. Pas si mal.

Avec notre modèle sur-équipé, la vie en BMW X2 est on ne peut plus agréable, bien aidée par un système ConnectedDrive impeccable, mais aussi une insonorisation très réussie, des sièges ultra-confortables et une ribambelle d’options (USB, Bluetooth, charge à induction…) pour faire plaisir à nos smartphones. L’espace à bord assure un vrai confort pour tous les passagers, et la voiture offre une excellente visibilité, contrairement à la Série 1 (et sa mauvaise visibilité arrière notamment) pour ne citer qu’elle. On apprécie notamment le côté très compact des portières avant, et on mettra simplement un simple petit bémol au niveau des compteurs, avec ce mélange analogique/digital efficace certes, mais qui aurait peut-être gagné à afficher un chouia plus de rondeurs. Globalement, difficile de faire la fine bouche face à la qualité de finition générale de cette nouvelle X2, résolument premium.

En conclusion

Athlétique, compacte, audacieuse, dynamique, voilà qui caractérise parfaitement la philosophie de cette nouvelle BMW X2. Un peu moins SUV que le reste de la gamme, le X2 devrait incontestablement séduire ceux qui recherchent un véhicule spacieux, confortable, mais qui propose également un vrai plaisir de conduite, presque identique à celui d’une berline. A cela s’ajoute toute une panoplie de joyeusetés high-tech et autres aides à la conduite qui contribuent à rendre l’expérience très agréable. Soulignons toutefois que la plupart de ces agréments technologiques sont proposés en option, et la facture initiale peut très (très) vite exploser ici si l’on souhaite profiter de « deux ou trois options sympas ».

J’aime bien

  • Le look, dynamique et accrocheur.
  • Les clins d’oeil au passé
  • Un mix réussi entre confort et sportivité
  • Comportement routier au top
  • La boite automatique, impeccable
  • Une voiture très « Connected » (à condition d’y mettre le prix)
  • La position de conduite

J’aime moins

  • La partie compteur très (trop) sobre
  • La suspension, assez ferme sur les routes pavées et/ou détériorées
  • Les finitions et les packs, qui font très vite exploser la facture…