Le pari risqué de BMW d’une gamme totalement électrique est sans conteste en demi teinte. Tour d’horizon du futur de BMW i.

Les jours de la gamme BMW i ne sont pas au beau fixe. Petit tour d’une vision d’ensemble du présent et de l’avenir des BMW branchées.

La BMW i3 décolle enfin.

Début mai, BMW a annoncé l’arrivé d’une i3 à l’autonomie améliorée. Des batteries de capacité supérieur ont permis l’introduction d’une i3 94 Ah (Ampère-heure), se positionnant au-dessus du modèle initial 60 Ah. Revendiquant une autonomie de 300 km, et même 410 avec prolongateur d’autonomie en norme NEDC (BMW parle d’une autonomie de respectivement 200 et 330 km en conditions réelles), la nouvelle version aurait fait décoller les ventes de l’i3. On évoque ainsi 5 000 exemplaires commandés en à peine plus de 2 mois, dont 1 000 commandés en Allemagne. La citadine atypique de Munich semble donc enfin convaincre.

BMW-i3-2014-1280-2e

L’i8 restylée dans quelques mois.

L’i8, au look tout aussi décalé, devrait également passer par la case améliorations l’année prochaine. Parallèlement à un restylage, sa puissance devrait atteindre 420 chevaux, et son autonomie également progresser. BMW en profiterait pour présenter la version roadster, présentée à plusieurs reprises sous forme de concepts, mais jamais commercialisée. Une version full électrique serait même à l’étude, permettant d’offrir plusieurs déclinaisons d’i8 à l’avenir. L’ensemble de ces nouveautés pourrait grandement profiter à la carrière jusqu’à présent très discrète de la Supercar.

BMW-i8_Spyder_Concept-2012-1280-0a

Vers une réorientation ?

Bien que les dernières nouvelles soient un peu plus optimistes que ces derniers mois, BMW pense à changer sa stratégie. Son ambition de vendre 10% de véhicules verts (électriques et hybrides) d’ici 2020 ne sera vraisemblablement pas atteint. Quant aux projets d’extension de gamme avec l’introduction d’une éventuelle i5 et/ou i6, cela semble être hypothétique. Interrogé par un média, le responsable du développement chez BMW (Klaus Froehlich), reste évasif sur la question. BMW semble maintenant faire des véhicules autonomes une priorité, et cette technologie pourrait bien s’inscrire sous le badge « BMW i ».

Logo BMW i

Mais les véhicules électriques ne seront pas abandonnés, en témoigne d’ailleurs la récente rumeur d’une Série 3 électrique, en supplément de la version hybride rechargeable, pour la prochaine génération (en 2018). Rumeur toutefois réaliste, la prochaine Série 3 devant profiter de la plateforme CLAR (Cluster Architecture), qui acceptera motorisation thermique, hybride ou électrique. Quant à l’autonomie, un média allemand l’annonce aux environs de 300 km… La Tesla Model 3 s’est-elle déjà trouvé sa première rivale ?

Sources : Automotive News Europe, AutoExpress et AutoCar

Et si vous mettiez votre grain de sel ?