Audi présente sa R8 Spyder en version V10 Plus, forte de 610 chevaux. Entre performance et sensation de liberté, plus besoin de choisir !

C’est l’été, alors Audi en profite pour révéler l’Audi R8 V10 Plus en version décapotable Spyder, avec 610 chevaux cheveux au vent en 20 secondes chrono !

Le chaînon manquant

Dans la gamme R8, la Spyder se « contentait » jusqu’à présent du V10 de 540 chevaux, et ce depuis plus d’un an. Les plus exigeants devant être déçus de ne pas pouvoir profiter des 610 chevaux de la R8 V10 Plus, Audi corrige le tir et dévoile enfin le chaînon manquant de sa gamme supercar.

Au programme, la R8 Spyder V10 Plus reprend exactement le même moteur V10 de 610 chevaux que le coupé, de quoi promettre des performances fulgurantes. L’exercice du 0 à 100 km/h est effectué en 0,1 secondes de plus que le coupé, soit 3,3 secondes, pour 328 km/h de vitesse maximale. C’est 0,3 secondes de moins et 10 km/h de plus que la R8 Spyder V10 classique.

Bien entendu, le tout est couplé à l’habituelle boite double embrayage S-tronic 7 rapport, et à la transmission intégrale Quattro. Pour les plus joueurs, Audi précise que le couple peut être transmis jusqu’à 100% sur l’essieu arrière en fonction des conditions d’adhérence et du mode de conduite.

Un design tout sauf démonstratif

Pour se démarquer, la R8 Spyder V10 Plus se reconnait à quelques petits artifices esthétique, à commencer par le béquet en carbone, plus discret que l’aileron de la version coupéUn pack esthétique carbone complète le tableau, et habille diffuseur arrière, les inserts de seuil de porte, les habillages au niveau du capot moteur et les entrées d’air latérales (sideblades) de plastique renforcé de fibre de carbone (CFRP).

Pour le reste, la grille de calandre en nid d’abeilles se pare de noir brillant, quand les freins carbone-céramique et sièges baquets sont livrés de série. En option, ce nouveau modèle inaugure tout de même une nouvelle teinte verte inédite dénommée « Micrommata », qui n’est pas sans rappeler sa cousine transalpine.

Pour se procurer la procurer, il vous faudra signer un chèque de 207 500 euros (en Allemagne).

Et si vous mettiez votre grain de sel ?