Apple et son implication dans automobile prend forme, au travers d’un courrier adressé à la sécurité routière américaine, laissant des indices intéressants.

La possible implication d’Apple dans le monde de l’automobile est une arlésienne de plus de 2 ans. Quelques indices sur sa direction actuelles ?

Un courrier à la NHTSA

Le 22 Novembre dernier, la firme à la pomme a envoyé un courrier de 5 pages à la NHTSA (Agence Fédérale de la Sécurité Routière Américaine), dans lequel on y découvre quelques indices sur son ambition dans le monde automobile. Dans cette lettre, on y apprend qu’Apple a hâte de travailler avec la NHTSA et d’autres partis afin de profiter de manière sûre, responsable et rapide des importants bénéfices sociétaux des véhicules autonomes ». De par le biais de Steve Kenner, directeur de l’intégrité des produits, on apprend également qu’Apple « investit lourdement dans les machines capables d’apprendre et les systèmes autonomes », car « il y a beaucoup d’applications potentielles pour ces technologies dans les transports ».

Projet Titan, changement de programme

Le projet Titan est le nom de code du programme automobile de la pomme. Si l’existence de celui-ci n’a jamais été confirmée, elles n’ont en revanche jamais été démenties. Tim Cook a déjà, par le passé, laissé quelques remarques suffisantes pour donner du poids aux rumeurs. Les dernières rumeurs évoquent en revanche un changement d’objectif à Cupertino, avec un choix de se concentrer sur les système connectés et autonomes, plutôt que de se lancer dans le développement complet d’une voiture badgée de la Pomme.

Ces rumeurs sont appuyées par un licenciement de personnel, datant de quelques mois, aux qualifications du domaine automobile. Pour enfoncer le clou, le courrier en question demande également à la NHTSA de ne pas pénaliser les nouveaux entrants par des exigences réglementaires plus lourdes que celles en vigueur pour les constructeurs établis, de manière à « encourager l’innovation et promouvoir une concurrence juste ». Steve Kenner est également favorable à un partage des données de navigation et des accidents entres les différents acteurs, dans un but d’avoir des données plus complètes et égales pour tous.

La tentative de rachat de McLaren finalement réelle

Dans les mêmes moments, fin Novembre, le PDG de McLaren est revenu sur les déclaration faites auparavant sur les rumeurs de négociations avec Apple. Mike Flewitt a déclaré à Reuters que les discussions de potentiel investissement ou rachat ont bel et bien eues lieu, mais n’ont pas abouti sur un accord. Ce retour en arrière s’explique par le fait que la fuite de ces discussions n’ont pas plu au constructeur anglais, et a préféré démentir l’information que la confirmer, sachant pertinemment qu’aucune suite ne serait donnée.

Source : Reuters

Et si vous mettiez votre grain de sel ?