Vous avez toujours rêvé de passer tous les feux tricolores au vert ? Audi vous en donne les moyens, dans un premier temps à Las Vegas, sur ses derniers modèles d’A4 et Q7.

Audi se positionne comme premier constructeur mondial à se connecter à un réseau de circulation. Bénéfices ? Gain de temps, moins de pollution.

Time-to-Green

C’est donc presque 3 ans après le CES de Las Vegas de 2014 qu’Audi connecte ses véhicules les plus récents à un réseau de circulation urbain. La première ville à en bénéficier sera… Las Vegas, suivi de plusieurs grandes villes des USA dans les prochains mois. Les villes européennes suivront probablement dans un deuxième temps. Concrètement, cela consiste à informer le conducteur de l’état des feux tricolores sur son itinéraire, autrement dit, de si celui-ci est rouge ou vert. Le système vous indiquera même si vous pouvez l’atteindre à temps au vert, tout en respectant les limitations de vitesse, bien entendu. Dans le cas contraire, un compte un rebours sera affiché indiquant son prochain passage au vert. Toutes les Audi A4 et Q7 produites à partir de juin 2016 et équipées d’Audi Connect et du Virtual Cockpit en bénéficieront automatiquement en tant qu’ajout de fonctionnalité.

Audi networks with traffic lights in the USA

Plus fluide, plus économe

L’intérêt est simple, permettre à la voiture de traverser une série de feux tricolores sans s’arrêter, et donc en gardant une vitesse relativement constante. Cela permet tout d’abord de rendre la conduite plus agréable pour le conducteur, mais également de fluidifier le traffic et de diminuer consommation et pollution. Audi annonce d’ailleurs un gain de temps d’environ 20%, pour une réduction de la consommation de l’ordre de 15%. Audi voit d’ailleurs plus loin en imaginant intégrer ces données pour la planification d’itinéraire, et permettre également aux modèles électriques e-tron d’optimiser leur autonomie.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?