Grâce à Ford, plusieurs constructeurs, fournisseurs électronique et développeurs conçoivent une plateforme universelle de connexion aux applications mobiles

Les systèmes connectés embarqués étant en plein essor, le problème de compatibilité entre les différents acteurs automobile et informatique se pose. Toyota et Ford lancent une initiative de compatibilité commune.

Un consortium voué à la réussite

Le consortium a pour but de faciliter la communication entre les différents systèmes d’exploitations mobile (iOS, Android, Windows Mobile), leurs services spécifiques (assistants personnels par exemples), les applications, et les systèmes d’info-divertissement embarqués. L’initiative est louable, au regard du nombre de constrcuteurs automobile, cela deviendrai assez rapidement un casse-tête pour les développeurs.

smartdevicelink_logo

Et pour cette initiative, c’est Ford qu’il faut remercier. En effet, le constructeur a décidé de rendre publique le code source de son système AppLink en 2013. A partir de là, Toyota a vu l’occasion de créer un système de communication open-source (disponible pour tous). C’est ainsi qu’est né le consortium SmartDeviceLink, unissant Ford et Toyota. Depuis, plusieurs constructeurs ont rejoint l’initiative : PSA, Mazda, Suzuki, mais aussi des équipementiers électronique et audio (Harman, Panasonic, Pioneer et QNX) sont aussi de la partie. Il est fort probable que d’autres rejoignent le mouvement, cela au bénéfice tant des développeurs que des utilisateurs.

Les développeurs de la partie

Les développeurs accueillent cette initiative d’un bon oeil, et c’est compréhensible. Cette uniformisation de code source leur permettra de développer des applications disponibles uniformément pour des millions d’utilisateurs, pourtant à bord de véhicules de marques différentes. Reste ensuite aux ingénieurs automobile de rendre compatible leur matériel (système d’exploitation, commande au volant et vocales, etc) avec la plateforme. Ce sont donc plusieurs grands noms applicatifs tels que Pandora, Spotify, iHeartRadio ou AccuWeather déjà accessibles aux utilisateurs de Ford AppLink qui pourraient se répandre rapidement chez d’autres constructeurs, le tout à moindre coût pour les développeurs.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?