Faraday Future dévoile un concept spectaculaire : la première hypercar électrique au monde. Celle-ci en dévoile un peu plus sur le futur concurrent de Tesla.

Les voitures électriques, et le succès de Tesla positionné en tant qu’outsider à l’air d’en inspirer plus d’un. Beaucoup d’excitation au CES cette année, avec l’apparition d’une nouvelle marque dans le monde des voiture électrique : Faraday Future.

Penchez la tête de 45° vers la gauche et .. Oui. C'est bien écrit "FF".

Penchez la tête de 45° vers la gauche et .. Oui. C’est bien écrit « FF ».

Beaucoup de flou, et d’excitation.

Le mystère sur cette marque reste entier, d’où l’excitation et l’interrogation suscitée lors du salon. Certains même avancent la rumeur que derrière cette startup aux grandes ambitions se cacherai Apple. Ce qui est certain, c’est lors du salon, une étude extrêmement futuriste (pour ne pas dire fantaisiste) présentée aura fait beaucoup parler d’elle : la FFZero1.

FF_CES_Racecar_1440x1440_Exterior_02_Full_opt

C’est une révolution !

Une hypercar 100% électrique, nous n’avions jamais vu ça jusqu’à présent. Et bien c’est maintenant chose faite. 4 moteurs (électriques donc), 1000 ch, 300 km/h en vitesse de pointe, et un 0 à 100 km/h pulvérisé en à peine 3 secondes. La Bugatti Veyron n’a qu’à bien se tenir ! Le seul mot de vocabulaire toléré pou décrire ce concept est « spectaculaire ». Remarque, le mot « égoïste » convient aussi puisque la FFZero1 est une stricte monoplace. Et c’est bien pour cela qu’une certaine effervescence s’est installé sur le web à propos de Faraday Future.

FF_CES_Racecar_1440x1440_Interior_03_Full_opt

Et dans le réel ?

Seulement le problème, c’est que si cette étude nous fait rêver, elle ne nous permet pas de nous projeter sur les prochains modèles de série. Car là encore, Faraday Future reste très flou. Les seules informations (distillées au compte-gouttes) que l’ont peut retenir, sont quelques éléments de design. Pour commencer, la bande lumineuse faisant office de phare à l’avant du concept est bien partie pour être l’identité visuelle des modèles de série. D’après Nick Sampson (un ancien de Tesla, tient tient..), Senior VP R&D en ingénierie : « Un tel dessin a permis à nos designers de tester nombres d’idées pour donner une identité visuelle à la voiture ».

2016-01-14 (2)_opt

Un autre détail sur lequel Richard Kim (ex BMW i et Volkswagen pour sa part), responsable du design de la marque, est une silhouette de SUV qui apparaît dans la vidéo de présentation du la FFZero1. Le design final de ce SUV serait d’ailleurs déjà figé, ce qui promet de nouvelles annonces plus réalistes dans les mois à venir.

2016-01-14 (5)_opt

Une architecture déjà prête

La plateforme sur laquelle repose le concept sera utilisé pour les voiture de série. Les batteries sous le plancher, l’architecture n’est pas nouvelle puisque c’est peu ou proue la même architecture que Tesla, qui depuis est apparu chez la concurrence (Porsche, Audi, Volkswagen …). L’avantage de cette plateforme est sa modularité. Le nombre de moteurs à intégrer de part et d’autre des batteries est variable, ce qui permettra à Faraday Future d’utiliser cette plateforme pour tous les modèles de sa future gamme. Car oui, à terme, il y aura bel et bien une gamme de plusieurs modèles.

2016-01-14 (4)_opt

 

Un commentaire

  1. Pingback: Faraday Future : Le Tesla-killer tease son futur SUV

Et si vous mettiez votre grain de sel ?