L’électrique est un sujet chaud sur la table de BMW. Si de futures BMW électriques sont au programme, la gamme BMW i, elle, risque de disparaître.

Le sujet a déjà été évoqué à plusieurs reprises au cours de ces dernières semaines, et pourtant, l’avenir des BMW électriques est toujours aussi flou. Pire, il est même l’objets de conflits internes…

BMW i : des BMW électriques en avance ?

C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire. L’idée d’une gamme tout électrique est apparue dans les cartons de BMW bien avant ses concurrents. Ainsi est née la marque BMW i. Mais malheureusement, 4 ans plus tard, les 3 milliards d’euros injectés dans ce projet ne génèrent aucun retour sur investissement. Les ventes de la supercar i8 sont au compte-goutte, et celle de la citadine i3, sont passées de minimes à très faibles. Le sort de la gamme électrique de BMW est finalement le même que de celui de Renault et sa gamme Z.E. La raison (commune) ? Une commercialisation trop avancée, à une époque où l’autonomie n’était pas encore suffisante pour intéresser le public, et une clientèle pas suffisamment prête aux voitures électriques.

BMW i8

BMW i8

Deux nouvelles électriques à venir.

Malgré l’échec de la gamme BMW i, d’autres BMW électriques sont au programme. Il n’est en revanche plus question de créer de nouveaux modèles « i », mais de proposer des déclinaisons électriques de modèles existants. Et les candidats retenus seraient, d’après les dernières rumeurs, les Série 3 et X4. La première, cœur de gamme du constructeur bavarois, viendrai concurrencer la Tesla Model 3. Le second serait quant à lui la réinterprétation de la BMW i5, un moment attendue sous forme d’un SUV ou monospace, puis finalement délaissée. Le X4 se placerait également comme alternative au Tesla Model X, ou au futur Audi Q6.

BMW Série 3 ActiveHybrid

BMW Série 3 ActiveHybrid

Quel avenir pour BMW i ?

Pour le moment, personne ne le sait, pas même les hauts dirigeant du constructeur à l’hélice. C’est actuellement un grand sujet de discorde entre Norbert Reithofer, père fondateur de la marque BMW i et actuel président du conseil de surveillance, et les autres dirigeants. Le déchirement est tel que le directoire a décidé de bouder le Mondial de l’Automobile de Paris. Norbert Reithofer milite pour une expansion de la gamme, et donc suggère d’investir à nouveau. Harald Krüger (nouveau grand patron de BMW) et son directoire quant à eux, penchent pour un arrêt du développement de la gamme « parallèle » actuelle, BMW i désignant à l’avenir les déclinaisons électriques et/ou autonomes de la gamme « classique ».

Un commentaire

  1. Pingback: BMW devrait proposer une Série 3, un X4 et une Mini électriques - Mes Actus

Et si vous mettiez votre grain de sel ?