Rendre la voiture plus humaine, c’est l’objectif de Toyota. Yui, IA à bord de la Concept-i, expérimente tous les types de communication possibles.

Au tour de Toyota de dévoiler sa vision de l’intérieur du futur, dont la priorité est l’interaction homme-machine.

Une voiture conçue depuis l’intérieur

La conception d’une voiture démarre généralement par l’extérieur. Pour la Toyota Concept-i, les ingénieurs ont décidé de commencer par concevoir l’intérieur. Pour quelle raison ? Parce que pour le constructeur, savoir si la voiture de demain sera électrique ou connectée n’est pas une question, c’est une évidence. De ce fait, l’intérieur a été conçu autour de l’utilisateur, pour lui offrir une expérience conviviale et ludique à tout prix.

toyota_concept_i_01_531c7dac4d20990653b417c6b98cc87e9c216906

Autrement dit, Toyota cherche à faire de la voiture un endroit dans lequel ses passagers se sentent bien, et ne ressentent aucun stress à l’utilisation. Au contraire, cela doit même presque devenir un jeu pour les passagers et le conducteur à bord.

Une IA en guise d’interface

Une Intelligence Artificielle s’invite à bord, et pend place de manière physique en plein centre du tableau de bord. Celle-ci, nommée Yui, se présente comme étant le moyen de communication et d’information principal entre la voiture et ses utilisateurs. Toyota cherche à rendre les interactions homme-machine plus proches des interactions humaines.

toyota_concept_i_18_e7a2d0ee339bb2338a0965c1f22b0353ba981f40

Les compétences de cette IA sont nombreuses. Tout d’abord, elle apprend des habitudes de son conducteur pour en anticiper les besoins. À cette faculté, visiblement à la mode au CES cette année, s’ajoute l’analyse des émotions du conducteur en fonction de la localisation. Si un lieu suscite la joie, la surprise, ou la relaxation chez le conducteur, Yui s’en souviendra. En revanche, Toyota ne donne pas plus de précisions sur l’utilisation concrète de ces données.

toyota_concept_i_15_0e9f32ca199e3d8662fa52abea76e0ec143eebad

Les écrans sur la planche de bord ne sont pas dominants, et pour une raison particulière : le pare-brise entier sert d’affichage. Un affichage tête-haut occupant l’intégralité de la surface du pare-brise utilise de la réalité augmentée pour indiquer de multiples informations au conducteur.

toyota_concept_i_07_b7cb198f5f2aec65d1835f72837c1366fd82a7c8

Au delà des écrans, Yui utilise d’autres moyen d’interaction. Tout d’abord la voix, chose quasi évidente pour une IA. Toyota promet une expérience de dialogue semblable à celle humaine. Ensuite, les lumières réparties dans l’habitacle serviront également à mettre en évidence des informations spatiales, tels que la détection d’angles morts. Enfin, le toucher sera aussi de la partie pour communiquer avec le conducteur. Malheureusement là encore, le constructeur reste flou sur les détails.

toyota_concept_i_09_d5bcfc101bf7146179bf50918e3874fc7d5f64a4

Mais la tendance loquace de Yui ne s’arrête pas là. Plusieurs écrans répartis sur la surface de la carrosserie lui permette de communiquer directement avec l’extérieur. Par exemple, il lui sera possible de prévenir d’un danger les véhicules qui la précède, ou encore de vous saluer à votre approche du véhicule.

toyota_concept_i_05_03c728fb0474f5795d5a54a940a5afcffc002ec1

Un commentaire

  1. Pingback: [CES 2017] Toyota Concept-i, une voiture humain...

Et si vous mettiez votre grain de sel ?