5 opérateurs électrique européens s’allient pour standardiser le réseau de recharge rapide de voitures électriques. Vers une infrastructure (enfin) solide ?

Si les voitures électriques sont vouées à un bel avenir, le frein principal à son adoption par le grand public reste la recharge lors des longs trajets. Une initiative sur le point de changer la donne ?

Les Surperchargers Européens des autres constructeurs ?

L’infrastructure électrique est l’un des points clés de la réussite des véhicules électriques. Et Tesla l’a bien compris, son réseau de Superchargers de plus en plus dense est l’une des raisons de son succès. Actuellement, aucun équivalent n’existe sur le sol européen. Mais cela pourrait bientôt changer. Cinq opérateurs électrique européens ont décidé de s’allier dans le but de développer une infrastructure de recharge rapide standardisée à travers l’Europe. La France (Sodetrel, filiale d’EDF), la Suisse (GOtthard FASTcharge), l’Autriche (Smatrics), les Pays-Bas (Fastned) et la Norvège (Grønn Kontakt) fondent l’Open Fast Charging Alliance.

Une alliance de multiples alliances

Derrière cette association, la promesse de pouvoir voyager et recharger sa voiture électrique à travers l’Europe en toute simplicité, avec une sorte de « roaming » électrique. Tandis qu’un Supercharger Tesla propose une puissance 120 kW sur une prise de type 2, le Suisse GOtthard FASTcharge propose de points de 150 kW, et le néerlandais Fastned s’apprête même à déployer un réseau de charge à 300 kW, compatible avec tous les standards de charge disponible en Europe (Type 2, Combo 2/CCS et Type 4/CHAdeMo) !

OCA_logo

Du coté français, Sodetrel n’est autre que l’initiateur d’un réseau de charge rapide nommé Corri-Door comptant déjà 200 bornes, disposées tous les 80 km le de long de nos principaux axes autoroutier. La compatibilité avec les 3 standards de charge est assurée de la même manière que nos voisins néerlandais. Pour information, Corri-Door est un consortium regroupant notamment les constructeurs Renault-Nissan, BMW et Volkswagen.

L’alliance est ouverte à tout autre opérateur européen, dans le but de rendre l’initiative la plus large possible. Le nombre de partenaires et la standardisation des normes de charge jouera un rôle primordial dans la réussite de cette alliance. Au tour des constructeurs de prendre le même chemin pour rendre la mobilité électrique viable pour le consommateur.

 

Un commentaire

  1. Pingback: Open Fast Charging Alliance : vers une standard...

Et si vous mettiez votre grain de sel ?