Design agressif, proportions de coupé 4 portes et intérieur très luxueux, la nouvelle Lexus LS ne manque pas d’arguments pour surprendre et convaincre.

Réelle alternative aux luxueuses limousines allemande depuis plus de 25, la Lexus LS de cinquième génération fait se présente au salon de Detroit.

Design osé

Limousine ou non, qu’importe, la LS bénéficie d’un design particulièrement osé pour sa catégorie. Marque de fabrique Lexus oblige. On retrouve une face avant des plus aggressive, avec une calandre plus proéminente que jamais, ou encore les optiques arrière débordant d’un trait sur les ailes, rappelant la LC 500. Une ligne de caisse en forme de vague, aux galbes marquées pour les passages de roue, et une ligne de toit fuyante complètent le tableau. D’ailleurs Lexus ne s’en cache pas, la LS s’apparente à un coupé 4 portes. L’évolution des dimensions en témoigne d’ailleurs : plus longue, plus large, et plus basse que sa devancière, elle ne sera disponible qu’en version à empattement allongé, long de 3m12, soit +3,5 cm de plus que l’ancienne.

2017_naias_2018_lexus_ls_500_008_46aa44a5dc266d94f301bac2889a97736d1cd6c9

Plus légère et efficience

Comme il se doit de nos jours, la nouvelle LS a perdu du poids. 90 kg de moins que sa devancière, grâce à une version allongée de la plateforme GA-L utilisée sur le coupé LC 500. L’utilisation (inévitable) d’aluminium et d’acier à très haute limite élastique y sont pour quelque chose. Coté motorisation, l’offre se limitera à un nouveau V6 3.5L biturbo essence de 415 chevaux et 700 Nm de couple. Bien évidemment plus sobre qu’un V8, ce nouveau moteur promet d’envoyer la limousine à 100 km/h en 4,5 secondes. Joli score compte tenu du gabarit de la voiture. Le tout sera couplé à la même boite automatique 10 rapports que sur le coupé LC 500, quand la transmission intégrale 4WD sera proposée en option

2017_naias_2018_lexus_ls_500_004_125ef9585ddd2a9ed152a76d0f7673e2fa239f89

Tradition japonaise à l’intérieur

Quand l’extérieur joue la carte du dynamise pour se démarquer, l’intérieur compte sur une ambiance inspirée de la culture japonaise. On le ressent fortement avec la planche de bord décrite comme « organique » par le constructeur, dont le contraste clair/foncé donne une impression de flottement de la planche. Dans la même veine, l’éclairage d’ambiance diffuse une lumière semblable à la couleur des lanternes japonaises, et le chrome ondulé parcourant traversant les aérateurs donne une touche zen à l’ensemble. On notera la présence de commandes de part et d’autre de la casquette du tableau de bord, et d’un écran de divertissement disposé face au passager avant.

2017_naias_2018_lexus_ls_500_017_89b0a9ee5989c950d467df17c6417ddabed142d4

Luxe et technologie

Les passagers ne seront pas en reste. Sièges chauffants, ventilés et massants sont proposés en options, à l’avant comme à l’arrière. D’ailleurs, les sièges arrière proposent un niveau d’inclinaison maximal de 48°, supérieur aux 43° de la Mercedes-Maybach Classe S. Sera disponible en option un système audio Mark Levinson très haut gamme, disposant d’un système d’annulation actif des bruits parasites. On notera également des suspensions pilotées VDIM montant la hauteur de caisse lors du déverrouillage pour faciliter l’accès à bord. Et enfin, la nouvelle LS inaugure un système de freinage anticollision piétons à contrôle de direction. Autrement dit, le véhicule évitera la collision avec le piétons tout en veillant à ne pas sortir de sa voie.

2017_naias_2018_lexus_ls_500_026_1dd941a56fcf0eabb1d00e587587b0e5b67b242d

Les tarifs n’ont pas encore été communiqué, mais on annonce une commercialisation à travers 90 pays, et une disponibilité sur le sol américain à la fin de l’année 2017.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?