Commettant plusieurs infractions, les Volvo XC90 autonomes d’Uber pourraient être interdit de circulation à San Francisco. Uber prend des risques et ne cède pas.

Uber continue ses tests grandeur nature de sa technologie autonome, mais rencontre quelques soucis.

Tests sans licence

En partenariat avec Volvo, Uber teste sa technologie de pilotage autonome sur des Volvo XC90 bardés de capteurs. Mi-décembre, ces derniers commençaient à arpenter les rues de San Francisco, malgré l’absence de licence autorisant les essais. Suite à ce non respect des règles, le DMV (Département des Véhicules Motorisé) a demandé une interruption des essais. Uber n’a pas cédé, invoquant le fait que les essais réalisés quelques mois plus tôt à Pittsburgh s’étaient avérés concluants, et que ces derniers n’étaient en aucun cas un danger pour la circulation.

Le Bad Buzz

Malheureusement, les Volvo XC90 ont quelques rencontré quelques problèmes pour circuler dans les rues de San Francisco en toute sécurité. En témoigne cette vidéo virale, montrant un véhicule de test d’Uber grillant très clairement un feu rouge. Le technicien à bord (obligatoire) ne prend pas la décision de reprendre le contrôle du véhicule, ne jugeant pas cela comme étant « ultimement » nécessaire. Néanmoins, Uber a reconnu l’erreur et a ouvert une enquête pour avoir plus de précisions et corriger le tir. Mais cela donne raison au DMV, qui a réitéré sa demande de stopper les essais.

2016_volvo-xc90-uber-san-francisco_05-768x432

Une controverse qui prend de l’ampleur

Mais malheureusement, les problèmes pour Uber ne s’arrêtent pas là. Les XC90 ont rencontré un autre problème d’interprétation des voies de circulation, empruntant notamment des voies réservées aux vélos. Les ingénieurs n’auraient pas suffisamment planché sur le problème, et les caméras sont actuellement incapables de comprendre l’aspect restrictifs de ces voies. La voiture autonome a même été prise en poursuite par la patrouille de police pour infraction routière.

Du coup, un porte-parole d’Uber a reconnu des dysfonctionnements techniques et une mauvaise interprétation de la signalisation au sol de la part des capteurs. Ceci étant, la firme n’a toujours pas interrompu ses essais, leur permettant de corriger les problèmes techniques auxquels ils font face. Reste à espérer qu’aucun accident grave ne se produira dans les jours à venir, risquant de poser sérieusement problème à Uber.

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz