Le gouvernement allemand veut être l’un des acteurs majeurs de la voiture autonome, et pour y parvenir, serait prêt à modifier sa legislation.

Les choses s’accélèrent en Allemagne concernant les voitures autonome. La chancelière Angela Merkel et son gouvernement ont la ferme intention de faire de l’Allemagne l’un des berceau du développement de la voiture autonome à l’horizon 2020. Et pour ce faire, le gouvernement allemand a entamé les discussions avec les constructeurs européens pionniers dans le domaine (BMW, Mercedes et Audi en tête, mais également d’autres constructeurs tels que Volvo).

Alexander Dobrindt dans l'Audi A7 Piloted Driving Concept

Alexander Dobrindt dans l’Audi A7 Piloted Driving Concept

Des rapprochements entre le ministre des transports allemand, Alexander Dobrindt, et les constructeurs intéressés seraient actuellement en cours, pour engager des discussions avec ces derniers et de prendre en compte leurs attentes pour mener à bien le développement de leurs technologies. Jusqu’à présent, les constructeurs bénéficiaient d’autorisations spéciales et ponctuelles (en temps et lieu) pour effectuer leurs essais. L’objectif est de lever les barrières juridiques et légales faisant actuellement obstacle au développement de la voiture autonome, et de permettre aux constructeurs de faire leurs essais grandeur nature sur le réseau routier allemand, et cela sans les limitations actuelles.

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz