La réussite de l’outsider Tesla ne laisse pas indifférent les constructeurs premium. Chez Porsche, la riposte s’organise, avec la fascinante « Mission E ».

Porsche-Mission_E_Concept_2015_1600x1200_wallpaper_02_optPorsche-Mission_E_Concept_2015_1600x1200_wallpaper_01_opt

Mission E : E comme électrique

Les rumeurs étaient nombreuses et, comme le dit le dicton, il n’y a pas de fumée sans feu. Porsche vient de dévoiler un concept qu’il faut interpréter comme étant sa riposte à la Tesla Model S : une berline avec 4 portes, 4 places, un look de Panamera épuré et effilé, le tout propulsé par 2 moteurs électriques de 44 kW (soit plus de 600 ch) de puissance combinée. L’architecture de la Mission E est similaire à celle de sa rivale directe : les batteries positionnées au niveau du plancher de la voiture permettent de dégager de l’espace dans le coffre et sous le capot moteur, tout en positionnant le centre de la gravité très bas, très avantageux pour le comportement du châssis.

Porsche Mission E : batterie, moteurs et habitabilité

Qui dit voiture électrique, dit problème d’autonomie et de temps de chargement démesuré.. théoriquement du moins. La Mission E n’est pas très contraignante sur ces points, puisque l’autonomie est annoncée comme supérieure à 500 km, et un temps de chargement relativement impressionnant de 15 minutes pour atteindre 80% de charge (soit une autonomie d’environ 400 km). Cette « performance » est obtenue grâce à une borne spéciale nommée « Porsche Turbo Charging » faisant appel à une tension impressionnante de 800 Volts. Là encore le principe est comparable à la technologie utilisée par Tesla pour ses Superchargers, ne délivrant quant à eux « que » 480 Volts.

Picture2_opt

Une autre technologie innovante du groupe VAG ne manque pas à l’appel sur ce concept : la recharge sans fil, ou plus précisément, par induction. Cette technologie permet de s’affranchir de la contrainte de brancher la voiture tous les soirs pour la recharger pendant la nuit. En revanche le temps de chargement est bien plus élevé qu’avec le Porsche Turbo Charging, mais l’objectif recherché est totalement différent.

 

Picture3_opt

Optimisation aérodynamique poussée pour améliorer l’autonomie

Outre une architecture légère devenue presque « banale » pour ce type de véhitype de véhicule, d’autant plus pour un concept-car, Porsche a énormément travaillé sur l’aérodynamique de ce concept (comme beaucoup d’autres concepts électriques présenté sur le salon), permettant ainsi de diminuer au maximum le Cx (coefficient de pénétration dans l’air) permettant ainsi d’optimiser la consommation électrique.

Picture4_opt

Un cockpit sportif, innovant et épuré

Quant à l’intérieur, on y accède avec une ouverture de portes antagonistes, sans montant central, qui ouvre sur un intérieurs lui aussi très épuré, avec 4 sièges individuels dérivés des sièges baquet et une console centrale qui s’étend entre les sièges avant jusqu’au tableau de bord, et ouverte dans sa partie inférieure. Le poste de conduite « intelligent », s’oriente en fonction de la position du conducteur de manière à être visible dans toutes les conditions, même lorsque le conducteurs se penche. L’écran est donc capable de d’incliner, et les cadrans de bouger sur ce même écran de sorte à être toujours visible. L’instrumentation se compose d’un écran OLED translucide et présente 5 cadrans bien spécifiques à Porsche regroupant chacun un type d’informations défini : Connected Car, Performance, Drive, Energie et Sport Chrono. Un système de suivi du regard basé sur une caméra identifie l’instrument regardé par le conducteur puis permet de naviguer au sein de ce dernier à l’aide des commandes au volant.

Porsche-Mission_E_Concept_2015_1600x1200_wallpaper_06_opt (1)

Le passager dispose quant à lui d’un écran dit « holographique », qui hiérarchise les différents menus par profondeur. Les actions principales sont pilotables avec des gestures sans contact (comparables à celle effectuées lorsque l’on utilise Kinect), quant aux actions secondaires, il faudra passer par l’écran tactile situé sur la console centrale.

Porsche-Mission_E_Concept_2015_1600x1200_wallpaper_08_opt

Outre tout cet armada technologique spectaculaire, cette Porsche reste esthétiquement dans l’ADN d’une vraie Porsche, et c’est au final ce qui est le plus appréciable. Il n’y a quasiment aucun doute sur le fait que la Mission E annonce le design de la futur Panamera, mais qu’il annonce aussi et surtout l’arrivée de Porsche dans le monde des voitures électriques, d’une manière ou d’une autre. Tesla n’a qu’à bien se tenir !

Donner votre avis

8 commentaires en réponse à "Porsche Mission E : la guerre contre Tesla a commencé"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
Steph
Invité

Connaissant tes goûts automobiles, j’attendais ton article sur cette Mission E…

Les chiffres annoncés de l’autonomie sont vraiment intéressant et démontrent une véritable avancée dans ce domaine, mais est-ce que les vrais Porschistes seront attirés par une voiture électrique ?

Eric
Admin

En tant que porschiste qui a aussi roulé (un peu) en Tesla, j’avoue avoir complètement évolué sur ce point. On ne peut répondre à cette question qu’après avoir essayé une Tesla, si possible au quotidien pendant quelques jours tant cette voiture est séduisante et révolutionne tout. Du coup, imaginer une expérience similaire mais de surcroit au volant d’une Porsche, avec l’ADN Porsche me parait tout à fait envisageable. Personnellement je suis prêt à faire le pas, a fortiori s’ils sortent aussi une « vraie » 911 full électrique 🙂

Fran6t
Invité

Cela reste un concept car, donc je dirais peu comparable à une tesla car il est quasi sur qu il y a des composants trop cher ou impossible à mettre en oeuvre pour une voiture de série. Pour l’induction je ne comprend pas pourquoi cela n’est pas plus développé et qu’en 2015 il n’y a toujours pas de projet avec des voies de circulations ou des zones attente aux feux rouge par exemple.

MrMondialisation
Invité

Peut être parcequ’on traverse une vrai crise énergétique et que le rendement de l’induction est plus que moyen et qu’on a encore assé de bon sens pour pas se lancer sur de tel projet.
Les voitures électrique ne sont absolument pas verte, cela déplace simplement le problème simplement (les études montre qu’une voiture électrique pendant toute sa vie rejet seulement 20 à 30% de moins de CO2 qu’une voiture classique …un bilan pas top auquel il faut rajouter les batteries à la durée de vie très mauvaise et dur à recycler)

trackback

[…] La réussite de l'outsider Tesla ne laisse pas indifférent les constructeurs premium. Chez Porsche, la riposte s'organise, avec la fascinante "Mission E".  […]

Fab le furieux
Invité
J’ ai du mal a comprendre a qui s adresse ce genre de voiture? Le bruit d un moteur thermique c est 50% du plaisir de posséder un véhicule sportif non? Quel est l intérêt de l électrique ? (accélération puissante?) Bon j avais déjà jamais compris le concept de la panamera … Quand on assé de thune généralement on peut se permette d acheter une belle bermine pour tous les jeux et super sportive pour faire des tours de circuit le weekend… Je vois pas l intérêt d un truc qui a le cul entre deux chaises et dont… Read more »
trackback

[…] et de nombreux autres ont largement un coup ou deux d’avance, et la voiture toute électrique Porsche Mission E – avec probablement de nombreuses fonctionnalités connectées et autonomes – […]

trackback

[…] de Porsche ont été émis lorsque la marque de Stuttgart a dévoilé au Salon de Francfort 2015 la Porsche Mission-E, puis annoncé au printemps 2016 le recrutement de Thilo Koslowski, un expert en technologies […]

wpDiscuz