BMW nous a conviés à découvrir la nouvelle BMW i3 94Ah à travers un rallye nous menant à la mer. Retour sur une épopée électrisante !

bmw_i3_94ah_2017_1

Ne vous attendez pas à des nouveautés d’un point de vue design, de ce côté-là, elle reste inchangée mis à part des nouvelles peintures.

C’est du côté du groupe propulseur que les choses changent. En effet, BMW a multiplié par 2 l’autonomie de sa full électrique. Mais récapitulons l’offre présente.

Actuellement, si vous voulez acheter une i3, deux choix s’offrent à vous :

  • Sans le range extender
  • Avec le range extender

Mais qu’est-ce que le range extender ? Il s’agit d’un prolongateur d’autonomie, un moteur essence de 650 cm3 qui permet de MAINTENIR la charge de la batterie. Il n’a donc aucune prise sur les roues. Ce dernier permet de doubler l’autonomie de la voiture.

Alors, que vaut cette BMW i3 ? Tient-elle ses promesses d’autonomie ? 

Quand on m’a annoncé que j’allais faire 225 km avec une électrique, j’ai d’abord rigolé puis j’ai fait des blagues pour cacher mon inquiétude. Voici la promesse de la BMW i3 : 410km avec le range extender et 250km sans. Ces chiffres sont selon le cycle NEDC donc non réel. Dans la réalité, BMW annonce 330km avec le range extender et 200km sans.

Nous avons rejoint les voitures et quel a été ma joie de voir que nous avions des modèles avec prolongateur d’autonomie.

Allez en route !

Ça faisait longtemps que je n’avais pas conduit de voiture électrique, et à chaque fois je me fais surprendre par le couple du moteur électrique. Je me suis fait surprendre aussi lorsque j’ai retiré mon pied de l’accélérateur avec le frein moteur qui permet de recharger les batteries. Elle décélère vraiment, beaucoup plus que sur une voiture thermique. Ces changements dans la conduite demandent un temps d’adaptation pour optimiser les accélérations et les freinages.

Bizarrement, je ne me suis pas du tout adapté et je voulais voir la réelle capacité de la batterie. Pour vérifier, plusieurs accélérations franches, car le couple de l’électrique est vraiment jouissif. Et cette nouvelle génération de batterie est vraiment endurante : on a atteint les 195km en full électrique et en profitant pleinement d’accélérations franches.

bmw_i3_94ah_2017_15

Forcément, lorsque nous avons atteint ces 195km, le prolongateur s’est mis en marche… dans un ronflement de tondeuse à gazon. Lorsque les fenêtres sont fermées, on entend un très léger vrombissement très facilement masqué par la musique. Lorsque les fenêtres sont ouvertes, on l’entend plus. J’aurais aimé qu’il soit plus isolé ou qu’il propose un échappement M performance tant qu’à faire.

Pour ce qui est de la conduite, on sent que c’est une BMW avec son châssis très bien équilibré. Par contre, ne vous attendez pas à prendre la corde et avoir une conduite sportive. En effet, la faible largeur des pneus, économique pour la batterie, ne permet pas une conduite sportive. Et c’est normal ! Ce n’est absolument pas le but de cette voiture. Il faudra également s’habituer à « conduire électrique », une conduite qui n’utilise que très rarement le frein, mais le frein moteur.

Un intérieur travaillé mis à part un détail

À l’intérieur, on est dans un habitacle BMW et on retrouve l’ergonomie propre à la marque. Néanmoins, il y a quelques changements. En découvrant la BMW i3 3 ans auparavant, j’avais adoré le concept : une voiture écologique, fabriquée dans une usine écologique et avec des matériaux écologiques. On découvre une planche de bord propre à la i3 en Eucalyptus qui se marie très bien avec le reste de l’intérieur en gris et beige. Aussi, il n’y a plus de levier de vitesse sur le plancher, mais une « manette » situé près du volant.

bmw_i3_94ah_2017_7

Vous retrouverez, bien évidemment, le même système GPS qui est un des plus ergonomique. Il est simple d’utilisation et permettra de repérer les bornes de recharge. La particularité néanmoins, c’est la connectivité avec votre smartphone qui vous permettra de connaitre l’état de la voiture (charge des batteries, temps restant, autonomie,etc.).

Si je devais faire une critique sur l’intérieur, c’est la planche qui longe le pare-brise. Eh oui, on a une super planche de bord en eucalyptus et elle est gâchée à cause de ce plastique qui ressemble à un matériau brut. Quel dommage vraiment alors que tout le reste de l’habitacle est joliment fini avec de beaux matériaux. Un simple tissu pour le recouvrir aurait été parfait.

bmw_i3_94ah_2017_13

Verdict

Elle tient ses promesses, une autonomie rallongée, une conduite écologique et un style extérieur que j’aime bien. Étonnement, j’ai bien aimé me dire que je suis allé jusqu’à la mer en presque full électrique. L’intérieur est joli et familier puisque l’on retrouve les codes BMW. Aussi, elle permet de faire 300km sereinement avec le prolongateur même si ce dernier empiète un peu le coffre.

Vous allez me dire qu’il y a une contrainte : comment faire si je veux partir en vacances ou en weekend ?

BMW propose un service pour déposer sa BMW i3 et prendre une voiture thermique le temps d’un weekend ou d’une semaine de vacances. C’est un service qui lève cette contrainte et qui s’ajoute au financement de votre voiture électrique.

De nombreux autres services existent si vous désirez rouler avec des plaques paires ou impaires. Autre information, les anciennes BMW i3 60Ah sont rétrocompatibles avec le nouveau bloc batterie. Vous pourrez donc faire installer les batteries 94Ah pour bénéficier de plus d’autonomie.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire ou sur les réseaux sociaux Facebook Twitter – Presse Citron Officiel. J’y répondrais avec plaisir !

bmw_i3_94ah_2017_19

 

Donner votre avis

2 commentaires en réponse à "Nouvelle BMW i3, on l’a testée !"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
Pascal
Invité

Super mais à quel tarif prohibitif et incompatible avec la vraie vie des vrais gens ?????

wpDiscuz