Chez Jaguar aussi l’avenir passe par l’électrique, illustré par l’I-Pace concept. Il préfigure un SUV coupé électrique de série pour 2018.

Jaguar présente à son tour sa vision de la voiture du futur, par la biais d’un concept de SUV coupé… électrique. Évidemment.

Une Jag’ surélevée au capot court.

Vous trouviez impardonnable l’idée que de prestigieux constructeurs tels que Bentley, Porsche ou Jaguar cèdent à la tendance du SUV ? Vous n’avez pas fini de vous révolter. Jaguar insiste, et passe maintenant par la case électrique au travers d’un concept. Soyons franc, si l’on présente un concept de SUV électrique à Coventry, c’est que cela donnera naissance à un modèle de série. Et oui, il faudra certainement s’attendre à un nouveau SUV coupé chez Jaguar, et potentiellement électrique qui plus est.

Comme toujours maintenant, la motorisation électrique implique une architecture aux batteries placées sous le plancher, et donc… un capot court. L’empattement est évidemment allongé, et la voiture surélevée, trapue. En revanche, la ligne de caisse et le toit très fuyant à l’arrière donnent une allure très sportive, accentuée par une réinterprétation très prononcée du « Fast Back » de la F-Type. Ce design dynamique traduit l’effort tout particulier effectué par Jaguar sur l’aérodynamique, que l’on peut identifier à la présence de l’ouverture pour le flux d’air sur le capot. Le Cx est annoncé à 0,29, un bon score pour un SUV, cependant moins bon que celui de l’Audi e-tron quattro concept à la philosophie et caractéristiques similaires.

Des caractéristiques intéressantes.

Le plus important pour une voiture électrique reste ses chiffres, et surtout son autonomie. Le Jaguar I-Pace propose ici une autonomie de plus de 500 km (cycle NEDC), grâce à des batteries de 90 kWh. Le temps de charge « rapide » permet d’atteindre 80% de charge en 90 minutes grâce à une prise de 50 kW spécifique.

Les performances sont en adéquation avec l’image de Jaguar. Deux moteurs, répartis un sur chacun des essieux, délivrent une puissance totale de 400 chevaux aux 4 roues. Jaguar promet un 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes grâce à un couple immédiat de 700 Nm. Malheureusement, Jaguar n’a pas communiqué de vitesse maximale, mais il serait étonnant qu’elle soit inférieure à 200 km/h (limitée électroniquement).

Ludique, connectée, et spacieuse.

Comme le veut l’évolution actuelle, l’intérieur de nos voitures troques leurs boutons et autres molettes pour des écran tactiles et de nouvelles formes d’interaction. Le I-Pace n’y échappe pas, et propose un écran tactile de 12″ pour sur la console centrale, accompagné d’un second écran derrière le volant. Le nombre de boutons a été fortement réduit, et la planche de bord en devient très épurée. L’intérieur ne manque pour autant pas d’élégance, en témoigne ses petites touches luxueuses telles que l’aspect diamanté des molettes ou la boite à gants, reprenant sa fonction éponyme, qui se présente sous la forme d’un tiroir recouvert de cuir imprimé.

Une forte impression d’espace et d’épurement se dégage de tout l’habitacle, permise par l’architecture électrique permettant d’augmenter considérablement l’empattement. Les grandes surfaces vitrées et la banquette arrière désolidarisée du coffre donnent presque l’illusion de se trouver dans un monospace. Jaguar indique d’ailleurs proposer 5 vraies places et de 530 litres de chargement à l’arrière, puisqu’un second logement à bagages prend place sous le capot avant.

Le modèle de série, qui devrait rester fidèle au concept, débarquer à l’horizon 2018. A ce moment, il jouera sur une gamme sans concurrence réelle, dû à son gabarit de 4m68 bien éloigné des 5 mètres d’un Tesla Model X.

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz