Suprise du salon, le Velar vient jouer dans la cours de grands SUV Premium avec un design particulièrement moderne et une techno de pointe.

Spécialiste des tout-terrains depuis toujours, Range Rover s’adapte à la déferlante des SUV et propose un nouveau modèle dans sa gamme, le Velar, taillé pour chatouiller Audi Q5 et consorts.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-01

Intercalé entre les Range Rover Evoque et Range Rover Sport, le Velar semble être la star de l’édition 2017 du salon de Genève. Le secret a été si bien gardé au cours des mois que l’effet de surprise a été au rendez-vous. Des mots même de Gerry McGovern (designer), le Velar est un « Range Rover d’avant garde » qui apporte « une nouvelle dimension de prestige, de modernité et d’élégance à la marque ». Bien que le discours soit on ne peut plus confiant, le constructeur n’y est pas allé de main morte pour être à la hauteur de ses ambitions.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-07

Nouvelle ère esthétique…

Le nouveau SUV haut de gamme opte pour un design soigné, épuré et moderne, laissant presque penser qu’il s’agit d’un concept-car. L’effet est accentué par les poignées rétractables à la manière d’une Tesla. La ligne de caisse qui se résume à un gable continu et linéaire donne cette impression du pureté et de modernité si présent à l’extérieur, quand le pavillon flottant positionné très bas accentue l’aspect de longueur de la caisse.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-0a

La face avant, pourtant proéminente, parait tout aussi aérienne. L’arrière quant à lui, semble vouloir en imposer, avec des feux horizontaux qui accentuent la largeur (déjà élevée) du véhicule. L’Evoque semble avoir été une source d’inspiration, mais avec une réinterprétation plus avant-gardiste encore, bien loin d’une simple copie agrandie du SUV compact.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-17

…et technologique

A l’intérieur, même constat. Une très forte impression de modernité se dégage de la planche de bord, qui bien que fidèle au design intérieur de Range Rover, se débarrasse d’une grande majorité de ses boutons. Et pour cause, ce ne sont pas un, ni deux, mais trois écrans qui occupent la planche de bord.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-31

Le premier, central et tactile, affiche une diagonale de 12 pouces, et s’incline vers plus de verticalité lors du démarrage de la voiture, pour un gain ergonomique. Le second est positionné juste en dessous, et remplace l’habituel commodo de climatisation. Seul 3 molettes subsistes à la surface de cet écran tactile, pour garder un contrôle physique de commandes de régulation (volume et température, notamment). L’intégration flottante de cet écran rappelle le design de la planche de bord des Volvo des années passées, permettant notamment de dégager un espace de rangement derrière celle-ci, très pratique.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-30

L’interface utilisateur a eu droit à une attention toute particulière. Ergonomie et design de l’interface sont moderne et bien pensés, et semble là encore être digne d’un concept-car. Cet aspect particulier est l’un des élément majeur de l’impression d’extrême modernité et de sérénité qui se dégage de l’habitacle. Sur ce point, le Velar pourrait être le premier véhicule de l’industrie automobile à faire mieux qu’une Tesla. Chapeau.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-57

Pour clôturer sur l’intérieur, un petit détour sur les dimensions permettra de se rendre compte que le Velar est tout aussi pratique et familial qu’il n’est avant-gardiste. Le volume de coffre est annoncé à 632 litres (soit mieux que les 489 litres de son grand frère le Range Rover Sport), et même 1731 litres une fois les sièges rabattus.

Range Rover toujours

Le Velar repose sur lA même plateforme D7A entièrement en aluminium, déjà utilisé par le Jaguar F-Pace. Malgré l’aluminium, le Velar affichera entre 1,80 et 1,96 tonnes sur la balance, en fonction des motorisations. Niveau motorisation justement, la gamme propose 3 diesels et 2 essence. L’entrée de gamme sera assurée par un 4 cylindres 2.0L de 180 ou 240 chevaux en diesel, ou 250 chevaux en essence. Ensuite, ce sont deux V6 3.0L de 300 chevaux en essence et 380 chevaux en essence qui assureront le haut de gamme. La boite automatique ZF à 8 rapports sera de mise sur toutes les motorisations.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-02

Land Rover oblige, seul la transmission intégrale sera disponible au catalogue sur toutes les motorisations. Seul nuance, la suspension mécanique de série sur les 4 cylindres sera remplacée par une suspension pneumatique sur les 6 cylindres, permettant notamment une garde au sol de 25 cm (+3,7 cm), et une profondeur de passage de 65 cm (+5 cm). Un différentiel autobloquant arrière est proposé contre supplément sur toutes les versions.

Land_Rover-Range_Rover_Velar-2018-1600-0f

Donner votre avis

3 commentaires en réponse à "[Genève 2017] Range Rover Velar, le SUV premium innatendu"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
Pedro Teixeira
Invité

Magnifique vehicule, mais au tarif trop proche du range rover sport. Il aurait fallu que le prix de base soit a +- 50.000 euros TTC pour se prévaloir vraiment entre l’évoque et le range rover sport.

trackback

[…] parfaite sur leur deux dernières voitures. Tout d’abord la marque britannique, qui avec son nouveau Range Rover Velar, donne une leçon à la concurrence sur le marché du SUV premium. Ce magnifique véhicule est un […]

Farrell Dominic
Invité

Sur un plan design et motorisation c’est une vrai réussite de range Rover félicitations aucune marque ne peut égaler range revers sur ce plan là .merci beaucoup

wpDiscuz