Avec la 720S, McLaren renouvèle son cœur de gamme Super Series avec d’incroyables performances et un design aérodynamique à couper le souffle.

Remplaçante de la 650S, la 720S s’annonce avec des performances décoiffantes et un design très inspiré par l’aérodynamique.

Un plan de renouvellement acté

Premier modèle renouvelé de la gamme supérieure SuperSeries du constructeur anglo-saxons, la 720S marque le début d’un plan de renouvellement de la gamme. Et ce plan a un nom : Track 22. Au total, ce ne sont pas moins de 15 modèles/versions qui sont attendus dans les 5 années à venir. McLaren prévoit d’élargir sa gamme et de répondre aux attentes exigeantes de ses (riches) clients.

Hautes performances

La 720S se présente donc comme le pillier central de cette nouvelle gamme, avec de solides arguments pour faire trembler la concurrence. Tout d’abord, elle revendique 720 chevaux, comme son nom l’indique. Tirés d’un nouveau V8 biturbo de 4.0 L de cylindrées, le couple atteint quant à lui les 770 Nm. Ajoutez à cela un châssis en fibre de carbone reposant sur une structure centrale d’un seul tenant « Monocage » qui permet d’atteindre un poids plume de 1 283 kg, et vous obtenez un excellent rapport poids puissance de 561ch par tonne.

Des performances sont stratosphériques en découlent : un 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et un 0 à 200 km/h en 7,8 secondes, avec une vitesse maximale de 341 km/h. Les performances de freinage sont tout aussi excellentes, puisque la distance de freinage de 200 km/h à l’arrêt total est de 117m, réalisé en 4,6 secondes.

Quand l’efficacité guide technologie et design

McLaren promet une « expérience de conduite extraordinaire », dû notamment à un très grand travail sur plusieurs points techniques, pour allier plaisir, confort, et efficience. Tout d’abord, le châssis bénéficie d’une système de contrôle actif nommé Proactive Chassis Control II, qui devrait être plus redoutable que jamais sur piste.

Ensuite, point déjà évoqué précédemment, l’aérodynamique a fait l’objet d’une attention toute particulière pour les ingénieurs, à tel point même que l’aérodynamique a sculpté le design de la voiture. En témoigne par exemple les prises d’air triangulaires sous les projecteurs avant, ou encore au niveau de la ligne de caisse, sous les vitres latérales.

 

A l’intérieur aussi, on note ce parti pris très axé sur la performance. Si cuir haut de gamme et commandes en aluminium sont de la partie, on notera le très innovant combiné d’instrumentation à double écran rotatif, qui en condition de course, n’affichera que le strict minimum des informations nécessaire au pilotage, comme dans une Formule 1.

La 720S s’affirme en très sérieuse concurrente des supercars italiennes, avec un prix à la hauteur des performances annoncées : le ticket d’entrée s’affiche à 249 275 € pour la France, hors options. Commercialisation prévue pour le mois de mai.

 

Donner votre avis

Soyez le premier à commenter

Notify of
avatar
wpDiscuz