Une i8 Spyder dans laquelle l’intelligence artificielle et la réalité augmentée s’invitent.

Présentant une vision très avant-gardiste du cockpit du futur, cette i Vision Future Interaction regroupe toutes les dernières avancées technologiques de BMW en matière de voiture autonome et connectée.

P90206939_highRes_bmw-group--ces-2016-_opt

Autonome et intuitive

Que fait cet i Vision Future Interaction alors ? Et bien pour commencer, elle est autonome. Oui, encore une. Ça commence presque à en devenir une habitude tellement les concepts autonomes révélés par les constructeurs ces derniers mois sont nombreux. Mais là où cette voiture se révèle intéressante, c’est dans son utilisation au quotidien. En effet cette voiture propose 3 modes de conduite très simple à appréhender pour tous : Pure Drive (aucune intervention de la part de la voiture), Assist (la voiture intervient sur votre conduite), et Auto Mode (la voiture conduit toute seule, et le volant est mit hors de votre portée).
P90206941_highRes_bmw-group--ces-2016-_opt

Et l’idée de BMW de rendre tout aussi simple ne s’arrête pas là, puisque le tableau de bord est on ne peut plus épuré. Et pour quelle raison ? Un écran derrière le volant, la ventilation de part et d’autre de ce dernier, et un second écran tout en largeur de 21″ qui prend naissance au milieu de la console centrale et se termine au pied du montant droit du pare-brise. Et les boutons ? Il n’y en a plus. Enfin presque, 2 subsistent sur le volant. Alors commande toutes ces données ? Via l’accoudoir central avant, qui est tactile, mais aussi via les gestes et la voix.

 

Pare-brise interactif, ou l’affichage tête-haute V2.0

Mais les écrans, c’est bien connu, ça perturbe notre concentration lors de la conduite (surtout lorsque celui-ci ne se trouve pas dans le champ de vision direct du conducteur). La i Vision Future Interaction nous propose donc une version grandement améliorée de son affichage tête-haute, qui s’apparente pour le coup plus à un pare-brise interactif à réalité augmentée. Dans les faits, ça donne quelque chose comme ça (des images sont bien plus explicites que de longues explications dans ce cas précis)

i vision future interaction screenshot 2_opt

La l’itinéraire à suivre d’après la destination demandée est affichée en surbrillance sur la route réelle, grâce à la technologie d’affichage tête-haute à réalité augmentée. Les vitesses conseillées sont elles aussi affichées.

i vision future interaction screenshot 3_opt

Ici, la voiture détecte un rocher sur le bord de la route, dangereux pour le conducteur. La voiture le signale, indique la trajectoire à suivre pour l’éviter, mais envoie également l’information au réseau des voitures connectée.

 

i vision future interaction screenshot 4_opt

Sur autoroute, la voiture analyse le trafic, et est donc en mesure d’afficher les changements de voie ou les dépassement à effectuer. En fonction de l’itinéraire bien-sûr, mais aussi de la vitesse à respecter et de la consommation énergétique.

i vision future interaction screenshot 7_opt

Sur cette image, le pilote automatique était activé, et la voiture demande à son conducteur de reprendre le volant pour sortir de la voie rapide. Le volant s’éclaire avec un compte à rebours changeant de couleur.

 

Le toucher, les gestes ou la voix, tous les moyens d’interaction sont bons

Alors comment gérer cette myriade d’affichages ? Et bien de multiples manières différentes. Et à en regarder les démonstrations faites sur le stand du CES, tout cela parait d’une simplicité assez déconcertante. On voit qu’un énorme travail d’ergonomie a été effectué par BMW. La manière la plus « habituelle » est via un pavé tactile, dissimulé sous le cuir de l’accoudoir central avant. D’après ce que l’on a pu voir, ce dernier supporte le multitouch, et sert surtout à contrôler le large écran horizontal

i vision future interaction screenshot 9_opt

Pour la suite, c’est déjà plus déconcertant. Tout d’abord les Air Gestures. La i Vision Future Interaction reprend cette technologie inaugurée par la dernière Série 7, mais cette fois-ci poussée beaucoup plus loin. Pour faire simple, ça ressemble grandement à Kinect : on se promène dans les menu en baladant la main dans les airs (face à l’aérateur central). On utilise l’écran de la même manière que s’il était tactile (c’est-à-dire en toucher une partie de l’écran), seulement cette fois-ci, il suffit juste de pointer la main en direction d’une partie de l’écran. Petit détail important, ces Air Gestures fonctionneront aussi depuis l’extérieur de la voiture. Par exemple, il suffira de faire un petit geste du bras vers l’avant pour demander à cette i Vision Future Interaction Concept d’aller se garer.

i vision future interaction screenshot 8_opt

Après un petit mouvement de bras, la voiture part se garer, toute seule.

Et la dernière manière d’interagir, c’est avec la voix. Le principe de la commande vocale existe depuis déjà un certain temps dans nos voitures, mais là, même chose que précédemment, l’idée est poussée beaucoup plus loin, puisqu’il s’agit carrément d’une .. IA (Intelligence Artificielle).

Une IA (Intelligence Artificielle) dans votre voiture 

Et cette IA est probablement la clé de voute de ce concept (comme on dit souvent, le meilleur pour la fin). Elle s’invite dans le votre voiture, mais aussi chez vous, au bureau, sur votre téléphone.. Elle se présente surtout sous la forme d’une voix, présentant le contenu voulu sans avoir à toucher quoique ce soit. Il n’y a donc aucune apparence « physique » donnée à cette IA, un peu comme Jarvis dans Iron Man.

i vision future interaction screenshot 10_opt

Le planning de vos réunions de la journée présenté par l’IA, sur un hologramme dans votre cuisine.

Dans son utilisation aussi on se rapproche de Jarvis d’ailleurs. Vous pouvez vous adresser à elle comme à un humain, et au final, c’est la chose la plus bluffante. Dans la voiture elle se comporte comme votre copilote, le reste du temps en revanche, comme un assistant personnel (à l’image de Siri ou Cortana), mais bien évidemment en plus puissant.

 

 

Donner votre avis

3 commentaires en réponse à "[CES 2016] BMW i Vision Future Interaction"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
trackback

[…] BMW, le concept d’i8 Spyder dévoilé en 2012 à Pekin, puis plus récemment sous le nom de i Vision Future Interaction au CES, pourrait finalement rejoindre nos routes.. pas avant 2017, voir […]

trackback

[…] Une i8 Spyder dans laquelle l'intelligence artificielle et la réalité augmentée s'invitent.  […]

trackback

[…] par BMW, le concept d’i8 Spyder dévoilé en 2012 à Pekin, puis plus récemment sous le nom de i Vision Future Interaction au CES, pourrait finalement rejoindre nos routes.. pas avant 2017, voir […]

wpDiscuz