Plus de clé ni de poignées, portes antagonistes et intérieur sans boutons, conduite autonome, 1050 ch et 700 km d’autonomie… La FF 91 est une révolution !

La voici la voilà enfin, après des mois d’attente et un dizaine de teasers, le premier modèle de série de Faraday Future est né : Voici la FF 91 !

Surpuissance

Via ses Teasers, Faraday Future avait donné le ton : son véhicule serait puissant, puissant, et encore puissant. Cela se confirme. La FF 91 annonce fièrement 1050 chevaux sous le capot… ou plutôt sous le plancher. L’énorme batterie de 130 kWh, conçue en partenariat avec LG Chem, annonce une autonomie record de 700 km (cycle NEDC). Faraday Future indique 4h30 de recharge sur une prise 240V pour atteindre 50% de charge, ce qui correspond à 350 km d’autonomie. Aucune information n’a pour l’heure été communiquée quant à d’éventuelles bornes de charge rapide, à la manière des Superchargers Tesla.

ff91_iceland_02

L’autre chiffre spectaculaire concernant les performances de la FF 91 est son accélération. Elle abat le 0 à 100 km/h en 2,39 secondes, soit le record mondial absolu ! Aucune autre voiture n’accélère aussi fort sur la planète, pas même la Bugatti Chiron. Un record faisant actuellement le buzz à travers le monde entier, tellement cette donnée parait surréaliste.

ff91_detail_vpa

Partir d’une feuille blanche

La particularité d’être un nouveau constructeur tel que Tesla, Lucid, ou Faraday Future, est de ne pas avoir d’histoire. Cela se révèle être un avantage pour les designers, ayant bien plus de liberté pour créer quelque chose de radicalement nouveau. Cette philosophie est plus que jamais illustrée par Faraday Future, proposant un véhicule au design totalement inédit. Des bandeaux lumineux en guise de feux avants et arrières aux proportions très exotiques, en passant par l’aileron de requin aérodynamique sur la partie arrière de voiture, tout est particulièrement atypique.

ff_91_exterior_16

Le design de la voiture est par ailleurs particulièrement épuré, pour ne pas dire dépouillé. Pas de poignées de portes ni de rétroviseurs, grille de calandre absente, surface vitrée ininterrompue… Tout cela donne un aspect très « pur » au véhicule, mais aussi long. Pour la longueur, ce n’est d’ailleurs pas qu’une impression, puisque la FF 91 ne mesure pas moins de 5m25. Au niveau des lignes extérieures, on note un savant mélange entre plusieurs types de carrossiers : monospace (capot court et pare brise plongeant), SUV (caisse et ceinture de caisse surélevés), break (longue surface vitrée et long porte-à-faux) et coupé (ligne de toit très plongeante et absence de cadre de vitre). La logique des designers semble ici de profiter de l’architecture électrique, totalement différente, pour réinventer les volumes.

ff_91_exterior_2

Un dernier détail de très grande importance toutefois, les portes sont à ouverture antagonistes. Cela dans l’optique d’améliorer l’accès à bord, et de faire de cette voiture un véritable salon roulant. Ce qui mène à l’intérieur de la FF 91.

Un intérieur encore flou

L’intérieur de la FF 91 n’a pas encore été totalement révélé. Bien que la vidéo de présentation en montre quelques détails, aucun visuel officiel n’a été communiqué pour le moment. Néanmoins, cela permet de se faire une idée sur un point : les écrans. On peut constater la présence d’un immense écran tactile central, mais aussi sur chaque porte, permettant notamment de réguler sièges et ventilation.

2017-01-04-14

Concernant les sièges, ils sont inspirés de la technologie « Zero-Gravity » de la NASA, permettant d’incliner les fauteuils arrières individuels jusqu’à 60°, lorsqu’un Mercedes-Maybach s’arrête à 43° d’inclinaison. Concernant cet espace arrière, il est très clairement destiné à de la classe affaire. Les sièges sont massants, chauffants, et ventilés, quand l’espace réservé aux passagers arrières est tout simplement démesuré.

Pilotage Autonome et la foire aux capteurs

Faraday Future ne fait pas l’impasse sur la voiture intelligente, au contraire, il y va même plutôt fort. Au programme, 13 radars longue et court portée, 12 radars ultrasons, et 10 caméras HD. Tout cela pour fournir au logiciel une vision à 360° très précise de l’environnement de la voiture. Chose en revanche plus prudente que Tesla, la FF 91 est également la première voiture de série dotée d’un radar LIDAR, scanner laser 3D permettant de virtualiser l’environnement. Ce radar en cours de test par de nombreux constructeurs, est ici rétractable sur le capot de la voiture.

ff91_detail_lidar

En revanche, la conduite autonome en tant que telle reste encore floue. Il est très probable que Faraday Future n’ait pas encore eu le temps de finaliser le développement de son logiciel, mais l’ensemble des capteurs énoncés plus haut laisse présager une conduite autonome de niveau 5 (soit le niveau maximum) dans les années à venir, via des mises à jours bien entendu. Ce qui est sûr, c’est la FF 91 sera équipé du stationnement autonome. Fonctionnalité nommée « Driverless Valet » et présentée en direct lors de la conférence, elle permet au conducteur… ou passager, propriétaire… ou non, d’abandonner la voiture au milieu de la route et la laisser trouver une place, et de revenir vous chercher lorsque vous le souhaitez.

ff_91_exterior_10

Des fonctionnalités avant-gardistes

C’est d’ailleurs à ce moment précis qu’une fonctionnalité très intéressante intervient : la reconnaissance faciale et le « FFID ». Cette voiture est en effet dépourvue de clé. Pour monter à bord de sa FF 91, il faudra regarder droit dans le montant central dans lequel se loge une caméra équipée de reconnaissance faciale. Ainsi, les portes s’ouvriront et vous serez accueilli à bord. Si cela permet de déverrouiller sa propre voiture, cela permet également d’identifier qui monte à bord d’une voiture d’auto-partage ou de location.

ff91_detail_bpillar_screen

Et c’est ici que le FF ID entre en scène. Identifiant personnel, le FF ID permettra de stocker de nombreux paramètres personnels, comme le réglage des sièges, l’historique de navigation, ou la connexion aux objets connectés en votre possession. Dans le cas d’un prêt ou d’une location, la FF 91 se paramétrera automatiquement selon vos habitudes dès lors que la reconnaissance faciale vous aura identifié à l’extérieur de la voiture.

Sur un tout autre aspect, Faraday Future est également très avant-gardiste, avec l’implémentation « d’aérodynamique active », une première sur un véhicule de série. Derrière ce concept permettant d’abaisser la consommation énergétique, Faraday Future se targue d’avoir réinventé la roue. Et c’est presque vrai. Les rayons des jantes sont en effet extensibles, permettant de rendre la jante totalement lisse, et ainsi donc diminuer l’infiltration de l’air. Le Cx (Coefficient de Pénétration dans l’air) est d’ailleurs d’une valeur record de 0,25.

ff91_detail_aerologic_wheel

L’éclairage aussi se distingue des autres. Les bandes lumineuses (sur les parties avant, arrière, mais aussi sous les portes) répétant le logo FF en mosaïque sont « interactives ». Outre l’aspect esthétique, elles permettent d’indiquer le niveau de charge de la voiture ou encore de communiquer avec les piétons.

ff91_detail_taillight

Sur la sellette

Bien que la FF 91 soit résolument innovante et laisse rêveur, sa production n’est pour le moment pas assurée. Les problèmes financiers bien connus de l’entreprise pourraient en effet semer le trouble dans la planification de la sortie de la FF 91 l’année prochaine, dont l’usine de production n’est toujours pas terminée. Néanmoins, si vous êtes convaincu, vous pouvez d’ores et déjà précommander votre FF 91 contre 5000€. Les 300 premiers modèles produits seront baptisés FF91 Alliance Edition, et une partie du bénéfice sera reversé à des associations protectrices de l’environnement.

ff_91_exterior_4

Donner votre avis

3 commentaires en réponse à "[CES 2017] La Faraday Future FF 91 en met plein la vue"

Notify of
avatar
Sort by:   newest | oldest | most voted
Nico
Invité

5000 euros ? J’en prends 10 !

Nico
Invité

Ah 5000 euros juste pour précommander… au temps pour moi, je croyais à une typo.

wpDiscuz